fbpx

Soyez au courant des nouveautés et des promotions exclusives

de la Boutique de la Vie du rail

en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • © DR

    La maison d’accueil de Bois-Salève était située au Pas-de-l’Échelle, en Haute-Savoie, à proximité de la frontière suisse.

  • © DR

  • © DR

  • © DR

SNCF. Bois-Salève, le royaume des orphelins du rail

10 avril 2019
- -
Par : Anne Jeantet-Leclerc

De ses années d’enfance et d’adolescence passées dans l’une des maisons d’accueil de la SNCF, Bois-Salève en Haute-Savoie, dans les années 1950, Yves Jobert témoigne avec sensibilité et humour dans Allez, fonce… et ne te retourne pas !, un récit autobiographique qui bénéficie aujourd’hui d’une nouvelle édition.

Yves Jobert. « C’est le film Les Choristes qui m’a donné l’idée d’écrire ce livre. »

 

C’est une enfance pas comme les autres, celle d’un garçon né à la fin de la Seconde Guerre mondiale et dont le père était contrôleur de train en Bourgogne. Le 24 septembre 1947, Yves Jobert, alors âgé de deux ans, doit quitter avec ses frères et soeurs leur maison et leur grand-mère Gabrielle qui les élevait, pour être placés à Bois-Salève, une maison d’accueil de la SNCF située au Pas-de-l’Échelle en Haute-Savoie, tout près de la frontière suisse. Un placement décidé en raison de l’absence des parents du domicile familial et d’une tâche jugée trop lourde pour la grand-mère. Yves passera quatorze années à Bois-Salève. Des années ponctuées de camaraderie, d’émotions, de peines, de (trop) rares lettres envoyées par sa mère, de bonheur, de débrouillardise, de joyeuses colonies de vacances et de rivalités enfantines dignes de La Guerre des boutons, le tout vécu en étant séparé de ses frères et soeurs, également pensionnaires, mais dans d’autres bâtiments du domaine.

La propriété de Bois-Salève était l’un des nombreux établissements d’accueil appartenant à la SNCF. Au coeur d’un grand parc arboré, l’imposante demeure et ses pavillons pouvaient héberger des dizaines d’enfants. L’établissement se composait d’une pouponnière, de dortoirs, de sanitaires, de réfectoires, dont un était décoré d’une fresque gaie et colorée, réalisée par Henri Vincenot.

« J’ai été heureux à Bois-Salève »

En 2010, Yves Jobert avait témoigné de cette période de sa vie avec son récit autobiographique Les Orphelins du rail. Au royaume de Bois-Salève (lire LVDR n° 3276). Il vient d’en revisiter le contenu (y compris les photos), a choisi un nouveau titre (Allez fonce… et ne te retourne pas !, selon les mots de Nini, sa monitrice adorée), retravaillé le manuscrit pour en proposer une nouvelle mouture « afin de porter à la connaissance du plus grand nombre l’excellence de l’éducation de ce pensionnat », explique cet ancien cadre bancaire qui se dit marqué à vie par Bois-Salève, « par les repères qui nous y ont été donnés en même temps qu’un espace de liberté ».

C’est le film Les Choristes (2004), avec Gérard Jugnot, qui lui a inspiré l’idée d’écrire ce témoignage. « Je suis grand-père et mes petits-enfants ne voulaient pas me croire lorsque je leur racontais que, durant mon enfance à Bois-Salève, nous chantions dans une chorale extraordinaire, que celle-ci m’avait fasciné dès mon arrivée là-bas, que nous donnions des concerts auxquels assistaient les dames fortunées de Genève et que les journaux genevois en rendaient compte dans leurs colonnes », raconte-t-il. « J’ai été heureux à Bois- Salève. Bien sûr, comme dans toute vie, il y a eu des peines et des frustrations, mais pour rien au monde, je ne voudrais changer l’ordre des choses. Pour moi, Bois-Salève a été un internat d’exception, et le secret résidait dans la qualité du personnel, de la directrice aux monitrices et moniteurs, en passant par la lingère, le chef cuisinier, le jardinier… Ce métier est une profession de foi. Il l’était en particulier pour la directrice, Madame Rochedieu, qui donnait le “la” au quotidien de l’internat. En 2010, publier ce livre m’a permis de reprendre contact avec mes anciens camarades. Tous partagent mon point de vue. Mais j’aimerais que mon livre touche également les collégiens d’aujourd’hui et entendre leurs commentaires… »

 

Allez, fonce… et ne te retourne pas !, d’Yves Jobert.

20 € (frais de port inclus).

Disponible chez l’auteur : Yves Jobert, Le Rocharey, 38570 Theys.

Tél. : 06 22 10 78 13.

yvon.jobard@laposte.net

Également disponible sur Amazon en version numérique pour tablette (3,99 €). 

 


Cinq lieux d’accueil éducatif de l’Action sociale SNCF

En 2019, suite à la fermeture définitive des internats SNCF de Courtemont-Varennes dans l’Aisne et de Chaumes-en-Brie en Seine-et-Marne, Optim’- Services-Action sociale ne gère plus que cinq établissements : Bischheim (Bas-Rhin), Brétigny-sur-Orge (Essonne), Dijon (Côte-d’Or), Lille (Nord) et Montlignon (Val-d’Oise). Il s’agit de lieux d’accueil éducatif (LAE) pouvant accueillir des enfants (âgés de 6 à 20 ans) de cheminots et qui sont en décrochage scolaire ou en rupture de lien familial. Depuis sa création, lors de l’après-guerre, ce service de l’Action sociale SNCF a accueilli plusieurs milliers de jeunes, parmi lesquels Yves Jobert, ancien interne de Bois-Salève. La scolarité intégrée ayant été supprimée il y a plusieurs années, les pensionnaires sont scolarisés soit des établissements de l’Éducation nationale soit en apprentissage ou en alternance.

Rens. : 0 800 20 66 20 (N° Vert, appel gratuit).

action.sociale@sncf.fr 



Sur le même sujet

  • © AMIGA

    Le viaduc de Garabit monte en grade

    07 décembre 2019 - Culture

    Ça y est, c’est fait ! « L’association AMIGA « Les Amis du Viaduc de Garabit » a le plaisir de vous annoncer que le 12 novembre dernier, la plaque...

  • La locomotive diesel la plus rapide de l’histoire exposée à York

    04 décembre 2019 - Culture

    Après plus de 40 ans d’exploitation, la locomotive classe 43 no. 43002 « Sir Kenneth Grange », du nom de l’ingénieur qui a créé ce matériel emblématique du réseau britannique,...

  • © ITV studios

    TV. Soirée spéciale Orient-Express

    28 novembre 2019 - Culture

    Le luxe ferroviaire est à l’honneur ! Deux documentaires sont programmés sur la chaîne Histoire pour une soirée spécial Orient-Express. Le premier documentaire a initialement été diffusé en mars dernier...

  • © Loupefilm

    Arte. Les secrets du train en Albanie

    20 novembre 2019 - Culture

    Petit pays balkanique secret qui fût longtemps l’un des plus fermés du monde, l’Albanie demeure largement méconnue. Dans ce documentaire, Arte nous propose un voyage d’un peu plus de 40...

  • Anniversaire. Le métro de New York a 115 ans

    17 novembre 2019 - Culture

    La Metropolitan Transportation Authority (MTA) a célébré le 27 octobre dernier le 115e anniversaire de l’inauguration de la première ligne de métro de New York à travers toute une série...

  • Livre. La Suisse et ses chemins de fer

    30 octobre 2019 - Culture

    La Suisse, un petit pays sur le plan géographique, un grand pays dans le domaine de l’économie, et un géant du monde ferroviaire. Dans ce pays au relief difficile et...

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS