Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • © CFCB

  • © Sébastien North

Bretagne. Le sauvetage d’une ligne en péril

4 décembre 2018
- -
Par : Anne Jeantet-Leclerc

Ce ne sont pas de doux rêveurs, mais les défenseurs d’un patrimoine commun en péril. En Bretagne, dans les Côtes-d’Armor, les partisans de la ligne Saint-Brieuc – Loudéac se mobilisent pour le sauvetage de la voie ferrée. Cette ligne de 50 km, fermée par la SNCF au trafic voyageurs en 2006, puis au trafic fret en 2012, n’a accueilli par la suite que le train touristique de l’association du Chemin de fer de Centre-Bretagne (CFCB) qui y circulait à la vitesse de 40 km/h « en affichant une fréquentation stable », souligne Michel Joindot, président du CFCB (photo).

1 330 voyageurs (15 journées) en 2013, 1 100 (sept trains) en 2014, 900 (11 journées en 2015) et 2 600 (13 journées) en 2016. Las… Tout s’est arrêté en février 2017. En cause, une vingtaine de pédales de passages à niveau (PN) et de téléphones de PN hors d’usage, selon SNCF Réseau. Depuis, la ligne est à l’abandon, et la végétation – herbes folles, arbustes et arbres – est en train de prendre le dessus. Une invasion qu’il faut stopper à très court terme. « Si rien n’est fait cet hiver, la voie va disparaître sous la végétation », s’inquiètent Michel Joindot, Thibaut Guignard, vice-président de Saint-Brieuc Armor Agglomération et maire de Ploeuc-L’Hermitage, et Romain Boutron, viceprésident de Loudéac Communauté Bretagne Centre et maire de Plévet, qui demandent à la SNCF d’entretenir la voie ferrée. « L’entretien à titre conservatoire de la ligne ne représenterait qu’un coût minime. Mais si rien n’est fait dès à présent, la rénovation totale coûtera au minimum 140 millions d’euros. » La ligne, qui est ponctuée de 32 passages à niveau (PN), dessert 11 gares : Saint- Brieuc (préfecture des Côtes d’Armor), Ploufragan, Saint-Julien, Plaintel, Saint-Brandan (gare de Quintin), Lanfains (halte du Pas), Ploeuc-L’Hermitage, Saint- Hervé (gare d’Uzel), Grâce-Uzel, La Motte (halte) et Loudéac. Elle est un axe de circulation transversal essentiel entre le nord et le sud du département, et, encore mieux, entre le nord et le sud de la Bretagne puisqu’elle se prolonge jusqu’à Pontivy, puis Auray dans le Morbihan. Prochaine étape souhaitée : la signature d’une convention de transfert de gestion de SNCF Réseau vers une ou plusieurs collectivités territoriales. « Le problème n’est pas insurmontable », selon Michel Joindot, qui a plaidé cette cause le 13 octobre dernier auprès de SNCF Réseau à Rennes. « Une réunion plutôt encourageante », commente-t-il. L’audit de l’infrastructure qui a débuté en août 2017, devrait être examiné courant décembre. « Il ne faut pas compromettre des projets d’avenir, ne serait-ce que pour les circulations touristiques entre la côte et le Centre Bretagne », plaident les élus. Avec le CFCB, ils ont donné rendez- vous aux bonnes volontés, le 8 décembre, pour débroussailler un kilomètre symbolique au niveau du PN du Paly, à L’Hermitage- Lorge. « Il faut montrer que nous tenons à cette ligne ! »

Contact : CFCB, 06 77 09 38 86. trains@cfcb-asso.org



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS