fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© Yann Goubin

Comme les 28 autres rames Atlantique, la 364 a passé deux semaines au technicentre de Rennes pour être rénovée.

Cure de rajeunissement pour les TGV A de l’axe Atlantique

23 novembre 2021
- -
Par : Yann Goubin

En attendant de récupérer de nouvelles rames Océane sur l’axe Atlantique, la SNCF a lancé une opération de rénovation pour ses 28 rames de TGV A mises en service il y a 15 ans. Le travail a été confié aux technicentres de Bischheim et de Rennes.

Opération lifting pour les 28 rames de TGV A de l’axe Atlantique, mises en service en 2006 ! Une rénovation démarrée en juillet 2021 qui ont une visée « esthétique mais aussi technique avec l’équipement WIFI, et la révision des portes », ex- plique Agnès Ogier, la directrice du TGV Atlantique. D’où des housses de sièges toutes neuves, y compris en cabine de conduite, une nouvelle peinture pour les motrices, un pelliculage neuf pour le reste de la rame, l’installation du wifi à bord…

« Nous avions une demande des voyageurs qui empruntent les TGV de l’axe Atlantique : ils ne retrouvaient pas le même niveau de services, d’un TGV à l’autre, entre les Atlantique, les rames Océane et les TGV Duplex », poursuit Franck Dubourdieu, directeur Commercial, Marketing et Services TGV Atlantique. C’est d’autant plus utile que « la reprise d’après Covid se fait sentir plus fortement sur les destinations de l’axe Atlantique que sur les autres lignes TGV, avec une clientèle loisirs sur de longues distances comme on l’a vu cet été », constate Agnès Ogier. Les premières réflexions sur cette mise à niveau remontent à 2019. Elles se préciseront à partir de 2020 « alors qu’on était en plein premier confinement. Mais nous voulions anticiper la reprise, d’autant plus que nous étions sur une très belle dynamique, avant la crise », souligne la directrice de l’axe Atlantique.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

La Vie du Rail hebdo n°3859

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 24 novembre 2021 3 h 35 min

    De nos jours, les rames TGV à un seul niveau dans le parc de la SNCF se font rares. Mais elles ne disparaîtront pas avant 2026 ou 2027. Les TGV Atlantique vétérans font un séjour totalement nécessaire en atelier aux deux technicentres (Rennes et Bischheim) de la SNCF, pour subir un lifting nécessaire, même pour cinq nouvelles années de service.
    La rame de TGV numérotée 364 est loin d’être une jeunette. Sortie des ateliers en 1990, elle fait même partie des trains à grande vitesse les plus anciens encore en service avec toutes ses sœurs de la gamme Atlantique.
    Entre 1988 et 1992, 105 TGV Atlantique ont été fabriqués. Il n’en reste que 28, et tous roulent, comme leur nom l’indique, sur le réseau qui dessert la Bretagne, les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire ou encore le Sud-Ouest.
    Après tant d’années de service intenses et exceptionnelles, les 28 rames TGV Atlantique subissent une cure de jouvence pour pouvoir prolonger leur durée de vie technique de quelques années supplémentaires (au moins jusqu’en 2026). L’investissement total pour leur offrir une seconde jeunesse est de 37 millions d’euros par rapport au prix d’une seule rame neuve, qui est de 25 à 30 millions d’euros.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS