fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© Stadler

Stadler devra livrer au moins 286 rames régionales aux CFF, à RegionAlps et à Thurbo.

Contrat. Stadler remporte le plus grand marché de l’histoire des chemins de fer suisses

6 novembre 2021
- -
Par : P. L.

C’était le plus important appel d’offres jamais lancé dans l’histoire des chemins de fer suisses, en mai 2020, et il a été remporté par Stadler, qui devra livrer 286 nouvelles rames automotrices du type Flirt pour le trafic régional aux CFF (155 rames plus 174 en option), ainsi qu’à leurs filiales Thurbo (107 plus 40) et RegionAlps (24 plus 10). Ces rames représentent une tranche ferme, évaluée à environ deux milliards de francs suisses (soit plus de 1,8 milliard d’euros), dans un contrat-cadre portant sur un maximum de 510 rames automotrices à un niveau.

Selon les CFF, Thurbo et RegionAlps, qui ont reçu les dossiers des trois soumissionnaires à la fin avril, Stadler a présenté « la meilleure offre en termes de qualité et de rentabilité », face aux propositions d’Alstom et de Siemens. Ces derniers disposent d’un délai de recours de 20 jours à compter du 5 octobre, au terme duquel ce contrat pourra être conclu.

Par rapport aux trains régionaux actuels, indiquent les CFF, les futurs Flirt « offriront davantage d’espace pour les vélos, les poussettes et les bagages volumineux. De plus, ils permettent une bonne réception des données et de la téléphonie mobile, et tous leurs compartiments sont munis de prises électriques. Ils respectent les directives relatives aux personnes à mobilité réduite. Chaque composition offre deux places pour les personnes en fauteuil roulant, ainsi que des WC qui leur sont accessibles. »

Les premières de ces nouvelles rames automotrices, qui devront être homologuées pour la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche, devraient être mises en service à partir de décembre 2025. D’ici 2034, les nouvelles rames Flirt devraient permettre d’unifier les parcs CFF, Thurbo et RegionAlps, qui comprennent actuellement des matériels assez variés (automotrices Nina, Domino et Flirt de première génération, automotrices articulées, rames tractées).

Stadler précise que les nouvelles rames seront entièrement fabriquées à Bussnang, avec une part suisse de la valeur ajoutée d’environ 75 %.

 

Cet article est tiré du numéro 3857 de La Vie du Rail.

Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

4 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 6 novembre 2021 13 h 37 min

    Pour le moment, c’est le fabricant ferroviaire suisse Stadler Rail qui a tiré le gros lot aux CFF en défiant ses deux redoutables adversaires (Alstom et Siemens). Cela n’a pas surpris beaucoup d’experts dans le domaine puisque les CFF ont commandé une grande quantité du même matériel pour assurer la compatibilité dans sa flotte de trains régionaux. De plus, l’offre de Stadler semblait être la meilleure par rapport aux critères d’attribution (coûts d’exploitation, sécurité et qualité).

  2. Güntürk Üstün 6 novembre 2021 14 h 23 min

    Grâce aux CFF (en association avec Thurbo et RegionAlps), Stadler a ainsi remporté un autre appel d’offres international pour ses célèbres rames automotrices électriques FLIRT [abréviation de l’allemand Flinker Leichter Intercity -undRegional- Triebzug, qui signifie “unité multiple interurbaine et régionale rapide et légère”] à un niveau. En tenant compte de l’accord-cadre pour les CFF, Stadler a maintenant vendu son véhicule le plus réussi plus de 2500 fois dans 20 pays du cercle polaire arctique à l’Afrique.

  3. Güntürk Üstün 6 novembre 2021 19 h 06 min

    Parmi les perdants de ce contrat colossal des CFF avec Stadler Rail (qui est en pleine ascension), Siemens reste silencieux, tandis qu’Alstom contre-attaque! Fin octobre, le groupe multinational français a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif Fédéral (TAF) contre l’attribution à son concurrent suisse d’une grosse commande de trains pour les liaisons régionales. Le contrat en question, d’un montant d’environ 1.9 milliard d’euros, est d’une grande importance pour Stadler Rail. En septembre dernier, l’entreprise suisse a perdu un contrat de 3 milliards d’euros en Autriche en raison d’un problème formel de signature numérique non reconnue dans ce pays. Il est maintenant temps d’attendre d’éventuels nouveaux développements!

  4. Güntürk Üstün 7 novembre 2021 12 h 10 min

    À l’origine, l’appel d’offres conjoint des CFF, de Thurbo et de RegionAlps portait sur 194 nouvelles rames de Stadler. Leur nombre a été porté à 286 lorsque les entreprises ferroviaires ont fixé leur zone d’exploitation de manière définitive, en accord avec la Confédération et les cantons. C’est sûrement la seule manière de remplacer tous les trains destinés à être réformés au terme de leur durée de vie.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS