fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com

Accident Brétigny juillet 2013

Au coeur du procès de Brétigny : pourquoi une éclisse était au mauvais endroit

27 avril 2022
- -
Par : P.L

La cause immédiate du déraillement de Brétigny est une pièce qui n’avait rien à faire là où elle se trouvait : une éclisse qui, après avoir pivoté au début du passage du train, s’est retrouvée, à quelques dizaines de centimètres de son emplacement normal, retournée dans le cœur d’une traversée jonction double. C’est dans cet appareil de voie, qui permet aux trains de changer de voie ou aux voies de se croiser, que l’éclisse retournée a fait office de tremplin pour les roues des certaines voitures du train accidenté.

Destinées à assurer un assemblage boulonné entre deux rails successifs (ici très près du cœur de la traversée jonction double où s’est produit le déraillement), les éclisses sont de courtes pièces métalliques plates qui ne sont en aucun cas destinées à bouger et n’ont rien à faire ailleurs qu’au passage d’un rail à l’autre. Pour autant, il peut arriver que la voie bouge au passage des trains, ce qui peut provoquer un desserrement des boulons d’éclisses, qui ici auraient dû être au nombre de quatre. Et pour aller jusqu’au pivotement d’une éclisse, il a fallu que trois de ses quatre boulons soient sortis de leur logement et que la tête du quatrième boulon ait rompu. Extrêmement improbable, et pourtant…

 



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 27 avril 2022 13 h 58 min

    L’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge est un déraillement survenu le 12 juillet 2013 en gare de Brétigny, sur le territoire de la commune de Brétigny-sur-Orge (Essonne), à 31 km au sud de Paris.
    À la suite de la défaillance d’une éclisse (pièce métallique servant à raccorder entre eux deux rails consécutifs), plusieurs voitures du train de voyageurs Intercités 3657 reliant Paris-Austerlitz à Limoges-Bénédictins ont déraillé, entraînant la mort de 7 personnes et 428 blessées.
    Le train accidenté était composé de sept voitures de type Corail (Deux VTU Téoz 2nde classe, une VTU Carmillon 2nde classe, une VTU Téoz 2nde classe, une voiture bar Téoz, une VTU Téoz 1ère classe et une VU Carmillon 1ère classe) et tracté par la locomotive BB 26005 en transportant 385 personnes à son bord.
    Le 1er avril 2019, le journal « Le Parisien » révèle que plusieurs mois avant l’accident le responsable de l’infrastructure pour l’Île-de-France avait signalé un nombre insuffisant d’agents d’entretien des voies à sa hiérarchie, mais sans résultats tangibles.
    Le 12 juin 2020, le parquet d’Évry fait savoir que les juges d’instruction ont terminé leur enquête et ordonnent un procès, contre la SNCF et un cheminot, qui pourrait se tenir en 2021 devant le tribunal correctionnel.
    Le procès se tiendra devant le tribunal correctionnel d’Évry du 25 avril au 17 juin 2022.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS