fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © 2021 Sami Kuokkanen Aamu Film Company

  • © 2021 Sami Kuokkanen Aamu Film Company

    L’actrice Seidi Haarla et l’acteur Yuriy Borisov dans le train pour le nord de la Russie.

  • © 2021 Sami Kuokkanen Aamu Film Company

Cinéma. Dans le Compartiment n°6, deux égarés en route pour le grand nord russe

20 novembre 2021
- -
Par : Samuel Delziani

Sorti dans les salles obscures le 3 novembre dernier, le film du réalisateur finlandais Juho Kuosmanen Compartiment n°6 emmène le spectateur à bord du train qui relie Moscou à l’océan Arctique. Un voyage en compagnie de deux personnages que tout oppose mais qui sont réunis dans l’espace exigüe d’un compartiment-couchette…

Laura (Seidi Haarla), une étudiante finlandaise suit des cours d’archéologie à Moscou, où elle vie en couple avec Irina (Dinara Drukarova). Ensemble, elles ont prévu de partir dans l’extrême nord de la Russie pour admirer les pétroglyphes de Kanozéro, des dessins gravés dans la pierre, vieux de 10 000 ans, découverts dans la péninsule de Kola. Mais, Irina a une contrainte professionnelle et lui fait faux bond. Laura part donc seule en direction de Mourmansk et vers les antiques pétroglyphes, soit un tr jet de près de 2 000 km.

Dans son compartiment, elle tombe sur un jeune ouvrier russe, Ljoha (Yuriy Borisov), et sa bouteille de vodka. Ivre et agressif, il ne constitue pas le compagnon de voyage idéal… Alors qu’il se fait de plus en plus lourd, la jeune femme se réfugie au wagon-restaurant. Mais quand celui-ci ferme, elle doit bien se résoudre à affronter son voisin de couchette. Heureusement, Ljoha cuve son alcool, endormi sur sa banquette. Mais le voyage dans ce train russe bringuebalant ne fait que commencer… Et si ces deux solitudes que tout semblent opposer au premier abord ne se ressemblaient pas plus qu’ils ne veulent bien l’admettre ? D’ailleurs, si leurs prénoms ne s’écrivent pas de la même manière, ils se prononcent bien de la même façon…

Inspiré librement d’un roman de l’auteure finlandaise Rosa Liksom, Compartiment N°6 semble se dérouler au début des années 1990, bien que ce ne soit pas formellement précisé, mais le Walkman et le caméscope de Laura nous fournissent quelques indices, tout comme la chanson Voyage, voyage, de Desireless. Deuxième long métrage après le remarqué Olli Mäki (2016), le film du réalisateur Juho Kuosmanen a remporté ex-aequo le Grand Prix du Jury à l’occasion du Festival de Cannes 2021.

Le réalisateur a expliqué comment l’équipe de tournage a dû s’adapter pour tourner la majeure partie du film dans un train : « C’était une bien meilleure idée sur le papier qu’en pratique ! Le son était enregistré avec des micros cachés, l’équipe était vraiment réduite, tout était terriblement lent, on manquait d’oxygène dans ces espaces exigus et cela sentait très mauvais ! Mais au bout du compte, je suis reconnaissant à chacun des membres de l’équipe d’avoir pu réaliser ce projet de manière aussi intime. Je pense que nous avons réussi à capter quelque chose de spécial. » Effectivement, le spectateur ressent l’ambiance de ce train vers l’Arctique, ses cahots, la plainte continue de ses essieux. Il perd comme Laura son regard dans le défilement des forêts de bouleaux sous la neige. Il fume une cigarette avec Ljoha sur le quai enneigé d’une gare perdue dans l’immensité. Il partage l’intimité de ce drôle de couple qui se forme progressivement malgré toute la répugnance d’abord ressentie par Laura et Ljoha.

Avec son Compartiment n°6, Juho Kuosmanen raconte une histoire toute en simplicité, mais qui marque par la subtilité des personnages. Nous suivons la lente construction d’une relation entre deux âmes blessées qui doucement se déploie le long du rail, dans l’univers clos d’un train qui s’enfonce dans le blizzard. En tout cas, une certitude : un compagnon de compartiment imposé par le hasard des réservations peut bouleverser la vie du voyageur !

Compartiment n°6 de Juho Kuosmanen.

Elokuvayhtiö Oy Aamu, Kinokompanija CTB, Amrion, Achtung Panda.

Finlande, Allemagne, Estonie, Russie. (2021)

 

Pour suivre toute l’actualité culturelle ferroviaire, suivez Samuel Delziani, chef de la rubrique Culture Rail de la Vie du Rail, sur Twitter.

 

Cet article est tiré du numéro 3859de La Vie du Rail.

Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS