fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© RMC Découverte

RMC Découverte. Qinghai Tibet, le plus haut chemin de fer du monde

9 septembre 2019
- -
Par : S. D.

Trois documentaires « ferroviaires » sont proposés par RMC Découverte ce lundi à partir de 20h55. Les deux premiers datent de 2016 : « TGV, la réussite française » et « Trains : deux siècles d’innovations technologiques » (voir LVDR n° 3709). La soirée s’achève avec un documentaire sur l’un des chantiers ferroviaires les plus complexes de l’histoire avec la diffusion d’un épisode issu de la série documentaire britannique « Construire l’impossible ».

Inaugurée le 1er juillet 2006, la ligne de chemin de fer Qinghai Tibet est la plus élevée de la planète, avec un passage à plus de 5 000 m d’altitude, dans le massif montagneux de Tanggula et plus de 900 km de ce tronçon ferroviaire qui permet de relier Lhassa au réseau de l’ensemble de la Chine sont d’ailleurs situés à plus de 4 000 m d’altitude. Aussi haut, l’oxygène est réduit de 50 % par rapport au niveau de la mer. Un souci constant pour les ingénieurs qui ont réalisé cet incroyable projet.

Départ de Golmud à 2!828 m d’altitude, arrivée dans la capitale tibétaine à 3!641 m après avoir franchi cinq grands cols dont le plus haut, celui de Tanggula, culmine à près de 5 100 m, la ligne compte 675 ponts et 10 tunnels. La gare de Tangua est la plus haute du monde.

Les niveaux d’oxygène et de dioxyde de carbone sont affichés dans les voitures et un dispositif règle automatiquement l’enrichissement en oxygène de l’air ventilé, en fonction de l’altitude. Une équipe médicale composée d’un médecin et d’une infirmière passe toutes les trois heures dans les voitures pour venir en aide aux passagers qui seraient sujets au « mal des montagnes ». À l’époque de la construction de la ligne, les ouvriers étaient particulièrement exposés, les efforts physiques requérant de grandes quantités d’oxygène. Pour ce chantier qui a duré cinq ans, ils ont consommé une moyenne de 120!000 bouteilles d’oxygène par an. 25 chambres de décompression ont été installées dans des sites stratégiques afin de traiter le plus rapidement possible les ouvriers. Aucun d’entre eux n’est décédé du « mal des montagnes ». Permafrost, manque d’oxygène, conditions météorologiques!: autant de défis relevés par les ingénieurs chinois et expliqués avec pédagogie dans ce documentaire.

 

Lundi 9 septembre à 23h20 sur RMC Découverte.

« Construire l’impossible – Ligne ferroviaire Qing Zang ».

Saison 4 – Épisode 10/10.

Twofour Rights.

Grande-Bretagne (2018).

 

Pour suivre toute l’actualité culturelle ferroviaire, suivez Samuel Delziani, chef de la rubrique Culture Rail de la Vie du Rail, sur Twitter.

Plus d’actualités culturelles, générales et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS