fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© Altametris

Le robot roulant permet un examen sous caisse du matériel roulant, en évitant le passage sur voie en fosse.

Maintenance. Des robots pour les visites sous caisse des matériels roulants

22 décembre 2020
- -
Par : Yann Goubin

L’unité de maintenance Locomotive Mobitrain de Villeneuve teste depuis quelques mois un robot développé par une filiale de SNCF Réseau, Altametris, spécialisée dans l’analyse de données recueillies par des drones et des robots. La version finale du robot d’inspection sous caisse sera livrée en janvier 2021.

Malgré des airs de jouet radiocommandé, le robot roulant de la société Altametris la filiale dédiée aux drones de SNCF Réseau, est tout ce qu’il a de plus sérieux. « Nous sommes partis d’un châssis à six roues motrices qu’on trouve dans le commerce spécialisé du modélisme radiocommandé » explique Quentin Lemesle, le responsable du projet chez Altametris. « Mais beaucoup d’éléments ont été changés pour rendre cette base plus endurante dans un contexte d’utilisation professionnelle ». C’est le cas des batteries par exemple. « Ce sont des modèles qu’on trouve dans les drones aériens ».

Si l’équipe d’Altimetris a opté pour un véhicule « sur étagère », c’est-à-dire disponible dans le commerce, c’est aussi pour des questions de temps. « Nous avons répondu en 20 jours à une demande du technicentre de Villeneuve-Saint- Georges. Il voulait qu’on imagine un robot pour réaliser des visites sous caisses ».

En 2016 déjà, Altimetris avait participé à un concours sur internet qui s’appelait Traindroïd. Il s’agissait alors de proposer un assistant robotique pour faciliter la maintenance des trains dans deux domaines : le contrôle des portes d’accès voyageurs et le contrôle des brosses de contact et de l’encrassement. C’est dans cette catégorie qu’Altimetris avait remporté le premier prix.

Forts de cette expérience, les ingénieurs de la filiale de la SNCF ont pu répondre rapi-



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS