fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © systra

    Cette liaison à grande vitesse permet de désaturer la ligne classique.

  • © DR

    Le contournement Nîmes - Montpellier permet au fret de bénéficier d’une infrastructure nouvelle à grande vitesse

  • © DR

    Neuf entreprises ferroviaires ont obtenu au moins un sillon depuis l’ouverture du contournement le 10 décembre 2017.

Contournement Nîmes – Montpellier. Comment le TGV cohabite avec le fret

14 août 2018
- -

Les premiers TGV circulent sur le Contournement Nîmes – Montpellier depuis le 7 juillet. Mais peu de dessertes voyageurs sont proposées dans un premier temps car seule une gare nouvelle sur deux est entrée en service, l’autre est attendue fin 2019. De plus, la vocation de cette ligne nouvelle est avant tout d’accueillir du trafic de fret.

Ce n’est pas un raz-de-marée qui s’annonce ! Le Contournement Nîmes – Montpellier (CNM), déjà emprunté par des trains de fret depuis décembre dernier, et qui est ouverte aux voyageurs depuis le 7 juillet, n’accueille que deux trains à grande vitesse par jour : un aller-retour en TGV classique et un aller-retour en Ouigo et qui seront transférés de la ligne classique actuelle à cette ligne nouvelle. Un démarrage en douceur donc qui s’explique, selon Voyages SNCF, par la mise en service d’une seule gare nouvelle (la gare de Montpellier-Sud-de-France) sur les deux prévues. Vers la fin 2019, lorsque la deuxième gare (Nîmes-Manduel) sera mise en service, le service sera renforcé et « rééquilibré » entre la ligne classique et le contournement Nîmes – Montpellier. « Aujourd’hui, la liaison entre Montpellier et Nîmes est très riche et diversifiée », souligne Jean Rouche, le directeur du TGV Sud-Est. « Nous proposons 48 TGV par jour qui s’arrêtent dans ces deux gares. 12 allers-retours s’arrêtent dans ces deux gares et desservent Paris, tandis que deux allers-retours en Ouigo relient les gares d’Île-de-France (Aéroport – -CDG et Marne-la-Vallée) et que dix allers- retours en TGV se font de province à province, allant jusqu’à Toulouse, Perpignan, et même au-delà relient Barcelone et Madrid. En plus de l’Espagne, nous relions aussi en direct Bruxelles et le Luxembourg », ajoute-t-il. La gare de Montpellier voit ainsi passer 10 000 voyageurs TGV par jour et celle de Nîmes 5 000. Un axe extrêmement dynamique, qui a enregistré une hausse de trafic de 7 % entre 2017 et 2018, selon ce responsable de Voyages SNCF.

Autre explication avancée pour justifier le faible nombre de TGV qui doit circuler sur la ligne nouvelle, du moins dans un premier temps : « Notre clientèle actuelle montre une nette préférence pour les gares en centre-ville », explique Jean Rouche, Une nouvelle clientèle devrait arriver, selon lui, lorsque les deux gares périphériques seront desservies. Les voyageurs devraient alors se répartir pour moitié entre les gares de centre-ville et pour l’autre moitié sur celles des périphéries.

Enfin, rappelle le directeur du TGV Sud-Est, à l’origine, le Contournement Nîmes – Montpellier n’a pas été imaginé pour gagner du temps avant tout. Il n’est pas très long (81 km sur lesquels les TGV rouleront à un peu plus de 200 km/h) et ne permettra de gagner que de dix à 15 minutes entre Montpellier et Paris et de cinq à dix minutes entre Nîmes et Paris. Le CNM va surtout contribuer à désaturer la ligne du littoral, en enlevant du trafic de fret au bénéfice des TER. Il doit aussi apporter une meilleure robustesse d’exploitation. « Aujourd’hui, la ligne est très circulée entre Nîmes et Montpellier. C’est une bande côtière sujette à des aléas climatiques », souligne Jean Rouche. Pour une fois que le fret peut bénéficier d’une infrastructure nouvelle à grande vitesse…

Marie-Hélène POINGT


81 km pour gagner en robustesse

Depuis décembre 2017, des trains de fret circulent sur cette ligne nouvelle leur permettant de circuler jusqu’à 160 km/h. Les TGV pourront aller jusqu’à 220 km/h.

Le coup d’envoi a été donné le 7 juillet, par un TGV partant de la gare Montpellier-Sud-de- France, située à 6 km de Montpellier, à destination de la gare de Paris-Lyon à 6 h 41, horaire porté à 6 h 44 les jours suivants, avec un tarif de base de 100 euros, identique à la plupart des autres TGV de l’axe. Ce premier train ne circule pas le dimanche.

Montpellier-Sud-de-France commence sa carrière voyageurs dans la modestie : outre ce TGV à destination de Paris-Lyon, elle expédie un des deux Ouigo pour Aéroport- Charles-de-Gaulle, à 16 h 15. Dans l’autre sens, elle reçoit un Ouigo à 10 h 32, et un TGV provenant de Paris-Lyon à 22 h 15. L’activité de Montpellier-Sud-de- France est complétée par deux allers-retours Intercités Bordeaux – Marseille.

Au total, le CNM voit circuler huit trains de voyageurs en jour ouvrable de base : 15 % de l’off re sur l’axe Montpellier – Île-de- France (4 sur 27) et 33 % des Intercités Grand Sud (quatre sur douze) mais 15 % des 26 circulations de l’axe Montpellier – Marseille si l’on inclut les TER et l’AVE. Le flux TGV intersecteurs reste à Saint-Roch (la gare dans le centre de Montpellier), de même que le flux TGV Espagne – Paris et AVE Barcelone – Lyon et Madrid – Marseille. La totalité du flux TER Montpellier – Nîmes, une soixantaine de mouvements quotidiens en semaine, reste aussi à Saint-Roch.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS