fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X

Le transport. Seul vrai sujet régional des élections (Première partie)

15 juin 2021
- -
Par : Marie-Hélène Poingt

Il y a six ans, les élections régionales marquaient le passage de 22 régions métropolitaines à 13. Passage globalement réussi puisqu’aujourd’hui, ce n’est plus guère un sujet. L’heure est désormais au renforcement des compétences, tout particulièrement dans les transports.

« Par rapport à 2015, la loi d’orientation des mobilités est venue renforcer le rôle des régions, en leur donnant un rôle de chef d’orchestre et en leur confiant la responsabilité de bâtir des bassins de mobilité », commente Philippe Duron, un des coprésidents de TDIE (et ancien président de la Basse-Normandie, ancien député du Calvados, ancien maire de Caen). Les enjeux des prochaines élections qui se tiendront les 20 et 27 juin, porteront bien sûr sur la santé -pandémie oblige- et beaucoup sur la sécurité si l’on en croit les sondages. Mais les transports continuent de représenter un sujet majeur, ne serait-ce qu’en raison de l’importance des budgets qu’y consacrent les régions.

« Ce n’est peut-être pas le sujet numéro un des candidats, alors que ça l’est pour les Français car il concerne directement leur quotidien », souligne de son côté l’autre coprésident de TDIE, Louis Nègre, également maire de Cagnes-sur-Mer et président délégué de la métropole Nice Côte d’Azur. Région par région, nous avons interrogé les candidats ou leurs porte-parole afin de connaître leurs propositions pour améliorer la mobilité des Français. Aux quatre coins du territoire, on s’écharpe sur la gratuité (c’était déjà un des grands thèmes des municipales), l’ouverture à la concurrence dans les TER, qui va très vite devenir une réalité (les premiers trains de la concurrence devraient rouler fin 2023 dans les Hauts-de-France), les RER métropolitains, l’arrivée de TGV dans des métropoles oubliées par la grande vitesse, ou encore bien sûr tout ce qui est lié à la lutte contre le changement climatique.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

La Vie du Rail hebdo n°3836

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS