fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com
  • © SNCF / Yellow Window / Matthieu Pansard / Microbe Studio

    Vue d’artiste du « train très léger » Draisy (30 places assises) à quai.

  • © Alstom

    Le projet SIG4LDFT propose une signalisation adaptée pour les lignes de desserte fine du territoire.

  • © AKKA Technologies - SICEF

    Vu ici en Belgique, le véhicule léger rail-route Ferromobile (au centre de la photo) est au cœur du projet Flexmove.

Appel à manifestation d’intérêt. Cinq projets pour inventer le train léger

12 avril 2022
- -
Par : P. L.

Industriels, institutions et collectivités se sont associés pour répondre au volet « train léger » de l’appel à manifestation d’intérêt portant sur la digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire. Ce qui représente potentiellement un milliard d’euros d’investissements.

Deux ans après le lancement du plan d’action gouvernemental en faveur des lignes de desserte fine du territoire (février 2020) et presque huit mois après le lancement par l’Ademe de l’appel à manifestation d’intérêt portant sur «la digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire» (28 juillet 2021), cinq projets de trains légers et de systèmes ferroviaires adaptés aux trains légers vont bénéficier de plus de 185 millions d’euros d’investissements, soutenus au titre de France 2030 à hauteur d’environ 75 millions d’euros. Le train léger fait en effet partie,avec la digitalisation du réseau ferroviaire et l’automatisation des opérations de fret ferroviaire, des trois thématiques d’investissements prioritaires identifiées et retenues par l’Etat pour bénéficier d’un soutien exceptionnel. Selon le gouvernement, l’appel à manifestation d’intérêt de l’Ademe a rencontré « un franc succès », les projets déposés représentant « un potentiel investissement de plus d’un milliard d’euros ».

Les cinq projets associent une grande diversité d’acteurs : non seulement des constructeurs de matériel roulant (même si l’un des projets, qui porte essentiellement sur un système de signalisation, est mené par Alstom seul) ou des équipementiers, mais également un opérateur (SNCF), une région (Occitanie), des bureaux d’études, des organismes de recherche…

Le Train Léger Innovant envisagé pour 2029

Le consortium du projet Train Léger Innovant est mené par la SNCF avec de nombreux par-

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

La Vie du Rail hebdo n°3879

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 12 avril 2022 13 h 31 min

    Si la SNCF n’entend pas rouvrir des petites lignes moins fréquentées, elle envisage en revanche d’en faire revivre un certain nombre avec des petits trains modulaires.
    Par exemple, l’opérateur ferroviaire national travaille sur une alternative aux TER, parfois surdimensionnés par rapport à la réalité du trafic sur certaines lignes. Petit train modulaire -« train très léger »- de 80 voyageurs dont 30 places assises et nommé « Draisy » est destiné aux lignes (ou tronçons) d’une centaine de kilomètres à faible trafic.
    Il permettrait d’offrir une souplesse d’usage tels par exemple des arrêts « à la carte ». L’utilisation de nouvelles technologies et de matériaux issus de l’automobile permettront à « Draisy » d’avoir une masse réduite, de moins solliciter la voie et de limiter les coûts de maintenance. Son impact environnemental sera en outre limitée, étant dotée d’une motorisation électrique et d’un stockage d’énergie embarqué par batterie.
    Son expérimentation sur une ligne pilote en région est prévue courant 2025.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS