Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • © DR

    Depuis sa privatisation, il y a 25 ans, le métro de Buenos Aires est exploité par l’entreprise Metrovías.

  • © DR

    Inauguré en 1913, le métro de Buenos Aires est le système de transport ferroviaire le plus ancien d’Amérique latine. Il compte aujourd’hui six lignes de métro (ci-dessous la ligne H, dernière mise en service en 2013) et une ligne de tramway appelée Premetro.

  • © Ministerio de Desarollo Urbano y Transporte

    Inauguré en 1913, le métro de Buenos Aires est le système de transport ferroviaire le plus ancien d’Amérique latine. Il compte aujourd’hui six lignes de métro (ci-dessous la ligne H, dernière mise en service en 2013) et une ligne de tramway appelée Premetro.

RATP Dev et Keolis en lice pour le métro de Buenos Aires

23 avril 2019
- -

RATP Dev et Keolis vont disputer à l’argentin Metrovías l’exploitation des six lignes de métro de la capitale argentine. Des candidatures étrangères qui ne sont pas pour déplaire au président Macri qui souhaite assainir le secteur économique argentin.

Keolis d’un côté, RATP Dev de l’autre. Une fois de plus, deux groupes français de transport vont s’affronter. Cette fois, la scène est à Buenos Aires, dont le métro cherche son nouvel exploitant. Aux commandes depuis la privatisation, il y a 25 ans, l’entreprise Metrovías. Candidate à son renouvellement, elle se fait assister par le groupe Deutsche Bahn. Seuls concurrents, les deux groupes français. Keolis se présente avec le londonien TfL et un partenaire local, Helport, RATP Dev avec Alstom.

Guillaume Pepy, au début de l’année, a fait de Buenos Aires, avec Toronto, l’un des grands rendez-vous de l’année 2019. Il s’est rendu en septembre dernier en Argentine, a rencontré le président Mauricio Macri, a dit à la presse argentine qu’il comptait faire du pays la base pour l’implantation du groupe SNCF en Amérique latine. À notre connaissance, Catherine Guillouard n’a pas fait de semblable visite, mais le groupe RATP qui prend lui aussi le sujet très à coeur, a invité des journalistes argentins à venir voir les installations du métro parisien. Alstom, son partenaire, déjà fournisseur du métro de Buenos Aires depuis de longues années, les a aussi reçus. Et l’on peut lire, dans la presse argentine, des interviews de Géraud Boursin qui est responsable des offres pour RATP Dev.

Parallèlement, Clément Michel, patron Amériques de Keolis, a exposé dans les colonnes argentines les mérites de son groupe, a mis en scène pour La Nación ou El Cronista sa visite du métro. Campagne de com qui n’a pas empêché le groupe, au nom du secret de l’appel d’offres, de refuser de répondre à la moindre de nos questions.

À vrai dire, on s’interroge. Des connaisseurs nous disent : que vont faire RATP Dev et Keolis dans cette galère ? Le pays est dans une situation très difficile. Et ce n’est pas le seul dans ce cas, mais la corruption y est endémique. « Tout est pourri », dit un connaisseur. En août dernier a éclaté l’affaire dite des « cuadernos ». Huit cahiers



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS