fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © Network Rail

    Le pont du Tay est récompensé par les National Railways Heritage Awards après 9 ans de restauration. Il remporte le Premier prix.

  • © Network Rail

GB. La rénovation du pont ferroviaire du Tay récompensée

17 janvier 2019
- -
Par : Samuel Delziani

Les National Railway Heritage Awards décernés le 5 décembre dernier ont couronné la restauration du pont du Tay, la plus longue structure ferroviaire de Grande-Bretagne. Ce Premier prix récompense un travail commencé en 1996 et achevé en 2017. Ce patrimoine ferroviaire unique va pouvoir affronter sereinement les décennies à venir…

La rénovation, qui a duré 20 ans et coûté 75 millions de livres (83,5 millions d’euros), du pont ferroviaire du Tay, l’un des ouvrages d’art les plus emblématiques de Grande-Bretagne, s’est vu attribuer le Premier prix aux National Railway Heritage Awards. Une récompense qui depuis 1979 met en valeur les restaurations et rénovation du patrimoine ferroviaire britannique. Cette structure est, avec ses 3 286 mètres de longueur, la plus longue dédiée au rail de tout le Royaume-Uni. Elle relie en Écosse la ville de Dundee au village de Wormit en enjambant le Firth of Tay, l’estuaire du Tay. Le prix a été attribué à Londres le 5 décembre dernier à Network Rail et à Taziker, l’entrepreneur principal qui a effectué les travaux de renforcement, de réparation et de peinture de ce pont classé.

Le projet de pont entre Dundee et Wormit date de 1854 avec le lancement des premières études de faisabilité. Mais le pont du Tay a été inauguré seulement en 1889 en remplacement d’une première structure mise en service en 1878 et détruite par une violente tempête le 28 décembre 1879, il s’agissait alors du plus long pont ferroviaire du monde. Ce jour-là à 19h15, la section centrale de ce premier pont s’écroule. L’Express d’Édimbourg qui emprunte alors cette portion de l’ouvrage est projeté dans l’eau glacée de la rivière et l’ensemble des 75 passagers et employés meurent noyés. La compagnie ferroviaire, la North British Railway Company, est accusée d’avoir économisé sur la sécurité du pont, l’enquête détermine qu’il a été mal pensé, mal construit et mal entretenu. Cette infrastructure stratégique du réseau écossais qui a contribué à désenclaver et à développer la côte est de l’Écosse doit impérativement être reconstruite.

Le nouveau pont construit entre 1883 et 1887 est l’oeuvre de l’ingénieur William Henry Barlow, qui a lui-même participé à l’enquête sur la catastrophe en tant que commissaire de la chambre de commerce. Il recommande une construction du nou-



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS