fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © Jean-Paul Soulier

    Le viaduc des Fades (Puy-de-Dôme), sur la ligne Lapeyrouse – Volvic. Surnommé le Géant, il a été inauguré en 1909, ce qui fait de lui le dernier grand ouvrage d’art du Massif Central construit à la Belle Époque.

  • © DR

    A Cléron dans le Doubs, le viaduc de la Loue enjambe la rivière. Il a été construit en 1910 afin de désenclaver ce territoire rural grâce au chemin de fer.

  • © Mémoire et Patrimoine de Plouëc ; DR.

    Grâce à son guichet, son hall et son mobilier conservés intacts, la gare de Brélidy-Plouëc (Côtes-d’Armor), bâtie en 1894, accueille des tournages. Ici, des scènes de Shelburn, l’histoire du plus grand réseau d’évasion maritime de France pendant la Seconde Guerre mondiale : 135 aviateurs et 15 agents alliés furent exfiltrés depuis les Côtes-d’Armor vers l’Angleterre au cours de huit opérations, toutes couronnées de succès (sortie en salles : le 5octobre 2019).

Mission Patrimoine, saison 2. Deux viaducs, une gare, trois rescapés

13 juillet 2019
- -
Par : Anne Jeantet-Leclerc

La saison 2 de la Mission Patrimoine est lancée ! Parmi les 121 sites en péril qui bénéficieront d’une partie des recettes issues du Super Loto et des jeux à gratter de la Française des Jeux, figurent trois sites ferroviaires, en Auvergne, en Bretagne et en Franche-Comté, emblématiques de l’âge d’or du chemin de fer. Présentation.

Le viaduc des Fades dans le Puy-de-Dôme (lire LVDR n° 3720), l’ancienne gare de Brélidy à Plouëc-du-Trieux dans les Côtes-d’Armor (lire LVDR n° 3558) et le viaduc de la Loue à Cléron dans le Doubs : ces trois sites ferroviaires, qui ont besoin d’être restaurés sans (trop) attendre, font partie des bénéficiaires du Loto du patrimoine 2019, dont les premiers euros ont été récoltés depuis le 15 juin.

La liste des monuments et sites sélectionnés pour la saison 2 de cette opération, créée par Stéphane Bern avec la Française des jeux, a été dévoilée le 11 juin à Paris au ministère de la Culture avec la Fondation du patrimoine. La nouvelle est d’autant plus savoureuse pour les défenseurs de ces sites que les subsides devraient être pour eux plus abondants que pour les lauréats de la première édition.

Pour éviter un effet de saupoudrage, seuls 121 projets (269 en 2018) ont été retenus cette année. Pour l’ensemble de ces sites, le montant des travaux de restauration est de 78 M€. Leur avenir repose dans les mains des joueurs : ceux du Super Loto Mission Patrimoine, d’abord, dont le tirage aura lieu le 14 juillet, mais sur lequel on peut miser depuis le 15 juin à raison de 3 € la grille (à la clé, un jackpot de 13 M€).

 



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS