fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © APPMF Pierre HENOCH

    L’opération de repose s’est déroulée sans accroc, les bénévoles de l’APPMF, du CFTLP et le grutier posent pour le photographe.

  • © APPMF Pierre HENOCH

    Le 16 octobre au matin à Gièvres, l’arrivée du convoi en provenance d’Italie.

Patrimoine. La locomotive star a retrouvé sa chaudière

3 janvier 2021
- -

Après quatre ans d’absence, elle est enfin revenue… En octobre, à Gièvres dans le Loir-et-Cher, les bénévoles de l’Association pour la préservation du patrimoine et des métiers ferroviaires ont réceptionné la chaudière entièrement réparée de la fameuse locomotive à vapeur 230 G 553.

Une page s’est tournée cet automne à Gièvres (Loiret- Cher) pour l’Association pour la préservation du patrimoine et des métiers ferroviaires (APPMF), qui remet en état de marche l’antique locomotive 230 G 353 de 1922, celle que les visiteurs de l’exposition consacrée à l’Orient Express avaient pu admirer à l’Institut du monde arabe à Paris en 2014. La date du 16 octobre 2020 est effectivement une très grande étape dans la remise en état de fonctionnement de la machine. Ce jour-là, à l’aube, la chaudière est revenue d’Italie où elle avait été acheminée quatre ans plus tôt presque jour pour jour, pour être confiée à l’entreprise spécialisée, Lucato Termica. « On n’a plus les outils et le savoir- faire en France pour ce genre de travaux », explique Pierre Henoch, vice-président de l’APPMF. « Mais heureusement, il existe encore quelques rares entreprises en Europe. » Construite en 1922, la 230 G 553 a fait sa carrière dans la région de Vierzon avant de devenir une star du cinéma en se constituant une filmographie digne des plus grandes. Elle apparaît notamment dans les films Le crime de l’Orient-Express, Vipère au poing ou encore César et Rosalie. La SNCF, propriétaire de la locomotive, l’a confiée à l’APPMF dans le cadre d’une convention.

Une cure de jouvence

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

La Vie du Rail hebdo n°3812

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS