fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© APPMF / Pierre Henoch

APPMF. Travail estival sur la 230 G 353 à Gièvres et au Mans

27 août 2021
- -
Par : A. J.-L.

Juin a été un mois bien rempli pour les bénévoles de l’Association pour la préservation du patrimoine et des métiers ferroviaires (APPMF). Ils ont pu enchaîner deux séances de travail à la suite, du 11 au 14 juin sur leur site de Gièvres (Loir-et-Cher) dans le parc des Alcools, puis du 15 au 18 en étant accueillis sur le site du Mans (Sarthe), où une équipe s’est penchée sur un problème de fuite sur le moteur du CC 65512 et à d’autres travaux d’entretien. « Nous disposions de plusieurs postes pour travailler simultanément sur les pièces de la 230 G 353, sur la finalisation de notre voiture hôtel-Lunéa et sur l’entretien de la grenailleuse qui nous est très utile pour décaper les différents sous-ensembles de la locomotive avant leur mise en peinture et ensuite leur remontage », précise Lionel Henoch, président de l’association. Durant la longue carrière de la 230 G 353, les fixations des tôles du tablier ont subi quelques déformations « Chaque tôle a été reprise, les trous ont été bouchés à la soudure électrique, puis meulés avant d’être repercés. Cette remise à neuf était indispensable. Au Mans, où nous rénovons notre vénérable CC 65512, le diagnostic de fuites de liquide de refroidissement au niveau des joints, en bas de deux chemises de deux cylindres. » Après plusieurs tentatives de réparations, le verdict est tombé : les joints doivent être remplacés, simplement, mais les chemises ont souffert. Il s’agit d’un phénomène de cavitation (pitting, ou encore corrosion par piqûres) qui est dû soit à une mauvaise étanchéité, soit à une érosion. « Les gorges des joints seront donc à rectifier. Le cas le plus extrême, si nous n’arrivons pas à un état de surface correct, sera de refabriquer deux chemises. Grâce à la mutualisation interassociations, nous sommes déjà sur la piste d’entreprises susceptibles de régler ce problème », explique Lionel Henoch.

Toutefois, l’association lance un appel à nos lecteurs : si vous connaissez une entreprise qui pourrait prendre en charge la remise en état de ces chemises, contactez l’APPMF : contact@appmf.fr, Facebook : APPMF


La 230 g 553 sur YouTube

Lors de la dernière séance de travail à Gièvres, l’APPMF a reçu Thierry Pupier, producteur et animateur de la chaîne Aiguillages sur Youtube, venu filmer l’équipe de bénévoles. Pour visionner le reportage, cliquez sur ce lien. Et n’hésitez pas à partager !

 

Cet article est tiré du numéro 3845 de La Vie du Rail.

Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS