fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© Festimages

L’expertise française sur les systèmes de pilotage automatique et de contrôle-commande

23 février 2021
- -
Par : Grégoire Hamon

L’expertise française s’est toujours distinguée sur les systèmes de pilotage automatique et de contrôle-commande, en inventant le premier pilotage automatique analogique dès les années cinquante en collaboration technique avec la RATP. Il y a 20 ans, l’arrivée du CBTC (Communication Based Train Control) et l’espacement par cantons mobiles déformables a bouleversé la donne. A quelles évolutions techniques doit-on s’attendre dans les années à venir ? Les invités à la table ronde organisée sur le sujet le jeudi 26 novembre ont pu apporter leurs réponses à un public qui, pandémie oblige, a pu assister au débat en télétransmission.

Dure période pour les opérateurs de transports. Ils ont dû maintenir une desserte forte malgré une fréquentation en chute. Mais lorsque l’heure du déconfinement retentira pour de bon, les opérateurs devront s’efforcer de retrouver la confiance de leurs clients. « C’est le cœur du sujet, redonner toute l’attractivité au transport en commun, où nous avons perdu de 20 à 30 % de fréquentation. Nous devons être force de proposition auprès des autorités de transport qui, forcément, ont des finances impactées par cette crise », souligne François Vinsonneau, directeur centre d’excellence métro/tram chez Keolis. La crise sanitaire imprimera également sa marque sur la façon dont les projets seront menés à l’avenir.

Pour Paul-Edouard Basse, directeur grand compte de Siemens (ex Interelec), cette crise ne sera « qu’une parenthèse ». Siemens assiste à un redémarrage des projets sur lesquels certaines améliorations vont être toutefois apportées, « comme sur le confort des passagers, l’espace disponible et le suivi des flux ».

Son groupe se veut confiant. La croissance amorcée depuis plusieurs années dans le domaine de l’autonomie et le métro automatique devrait largement continuer dans les années à venir, estime Paul- Edouard Basse. Car les projets d’automatisation ne manquent pas.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

La Vie du Rail hebdo n°3820

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS