fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© Alstom

Le site de Valenciennes Petite-Forêt sera chargé de la gestion du projet.

Alstom choisi pour le métro automatique de la ligne 18 du Grand Paris Express

24 octobre 2021
- -
Par : P. L

Carton plein sur le Grand Paris Express. Déjà choisi pour fournir les matériels roulants des futures lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express, Alstom a été désigné par la Société du Grand Paris (SGP), en lien avec Île-de-France Mobilités (IDFM), pour la fourniture des rames et des automatismes de conduite de la ligne 18. Longue de 35 km, dont 14 km en aérien, cette ligne doit relier Versailles et Orly via le plateau de Saclay.

Chiffré à 400 millions d’euros et concernant le développement et la fourniture d’un maximum de 37 rames, des automatismes de conduite de ces dernières et des postes de commande centralisée de la ligne 18 et de ses 10 gares et stations, ce contrat a été attribué à l’issue d’une procédure négociée avec mise en concurrence préalable lancée en 2019. Ce marché, dont la tranche ferme de 15 rames est évaluée à 230 millions d’euros, comprend également la prestation d’intégrateur général pour la gestion des essais ainsi que la fourniture des équipements industriels de maintenance des trains. Pour ce qui est du financement, IDFM est responsable de l’ensemble des dépenses relatives au matériel roulant voyageurs et ses équipements embarqués, alors que la SGP prend à son compte la réalisation des automatismes de conduite et des commandes centralisées.

La ligne 18 sera exploitée par des rames Metropolis d’Alstom à roulement fer, qui pourront circuler jusqu’à 100 km/h en mode automatique sans conducteur. Les automatismes de conduite Urbalis Fluence, dont le principe repose sur une communication directe de train à train, permettront à ces derniers de se succéder toutes les 85 secondes en heure de pointe.

De la même gamme que les rames destinées aux lignes 15,16 et 17 du Grand Paris Express, le matériel roulant pour la ligne 18 sera adapté aux caractéristiques et aux besoins spécifiques de cette dernière. Longues de 47 m pour trois caisses, les rames pour la ligne 18, qui comprendront 3 larges portes par face et par voiture, seront accessibles pour les personnes en situation de handicap. L’aménagement ne comprendra que 54 places assises, l’accent ayant plutôt été mis sur la largeur des passages et le confort des intercirculations, permettant de transporter jusqu’à 350 personnes, selon le communiqué commun de la SGP, IDFM et Alstom. « Une attention toute particulière est portée aux émissions sonores, aux vibrations et aux émissions atmosphériques », précise ce communiqué. « Une minimisation des émissions de particules de frein sera réalisée grâce au freinage électrique jusqu’à très basse vitesse, limitant ainsi l’utilisation de disques de frein. Par ailleurs, la récupération de l’énergie de freinage contribue à la recharge des batteries ou à l’alimentation du réseau électrique général. Enfin, le taux de recyclabilité est de plus de 96 % et celui de valorisation du train, suivant les normes européennes en vigueur, de plus de 98 % ».

Les sites Alstom de Saint-Ouen et Villeurbanne assureront le développement et le déploiement des automatismes de conduite, de transmission de données et des commandes centralisées (du type Iconis), ainsi que l’intégration générale du système de transport. Côté matériel roulant, le site de Valenciennes Petite-Forêt sera chargé de la gestion du projet, des études, du développement, de la production, de l’assemblage et de la validation des rames, les premières étant attendues en 2024 pour être alors mises à disposition du futur opérateur choisi par IDFM. En outre, le contrat « porte un engagement soutenu en matière d’insertion sociale en favorisant le retour à l’emploi de personnes qui en sont éloignées ». Ce contrat prévoit enfin la sous-traitance d’une partie de l’activité à des petites et moyennes entreprises.

 

Cet article est tiré du numéro 3855 de La Vie du Rail.

Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 24 octobre 2021 18 h 10 min

    Les équipes d’Alstom devraient notamment être fières de remporter le contrat de la ligne 18 du métro de Paris du réseau d’Île-de-France. Après le métro de Toulouse qui leur a été attribué l’an dernier, cette attribution est une nouvelle reconnaissance de leur savoir-faire dans les métros intégrés clés en main et la mobilité numérique. Ce contrat témoigne également de la confiance renouvelée de ses clients fidèles, Île-de-France Mobilités et la Société du Grand Paris. Les trains entièrement automatisés sont basés sur la plate-forme du métro Metropolis d’Alstom [“Metropolis” est une gamme de matériel roulant ferroviaire électrique destinée aux systèmes de transports à hautes capacités. Les rames Metropolis sont déjà présentes dans 25 grandes villes à travers le monde, dont Singapour, Shanghai, Varsovie, Buenos Aires, São Paulo, Santiago du Chili, Barcelone et Istanbul].

  2. Güntürk Üstün 24 octobre 2021 18 h 26 min

    La ligne 18 entièrement automatisée du métro parisien sera la seule ligne de métro du Grand Paris Express qui desservira le département des Yvelines avec trois stations dans deux communes: la station de Versailles-Chantiers et celle de Satory seront situées à Versailles et la station de Saint-Quentin Est sera située à Guyancourt. Un centre d’exploitation jouant le rôle de site de maintenance et de stockage des rames est prévu à Palaiseau, le long de la route départementale 36, à proximité du campus de l’École Polytechnique. La ligne 18 du métro de Paris reliera à terme l’aéroport d’Orly à Versailles-Chantiers en 30 minutes.

  3. Güntürk Üstün 1 novembre 2021 1 h 19 min

    Il y a peu de temps, Alstom a été choisi par la SGP pour fournir, équiper et mettre en service la voie ferrée, le 3e rail d’alimentation électrique et les équipements linéaires pour la section Est et le viaduc de la ligne 18 du futur métro francilien. Cette commande s’élève à 133 millions d’euros pour la tranche ferme. Le contrat attribué à Alstom comprend la construction de 46 kilomètres de ligne de métro à voie unique, desservant sept stations (entre l’aéroport d’Orly et CEA Saint-Aubin). Alors Alstom devient un acteur dominant pour la construction de la ligne 18 avec cette commande qui complète celle obtenue précédemment pour le matériel roulant et le système de pilotage automatique. Au pic d’activités, le projet mobilisera environ 250 salariés des équipes Infrastructure France d’Alstom, tant sur le chantier de la ligne 18 que sur le site d’Alstom à Saint-Ouen.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS