fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
laviedurail.com
  • Le viaduc de Garabit.

  • © Wikimedia Commons

    Le viaduc de Busseau-sur-Creuse.

  • © DR

    viaduc de Luech.

  • © La maison du tourisme de Morlaix

    Le viaduc de Morlaix.

  • © P. Mancini

    Le viaduc de Cize Bolozon.

Le top 5 des viaducs ferroviaires

11 juin 2022
- -

Visite guidée des plus beaux ouvrages de l’Hexagone. Du grand art !

 

Garabit ou la « tour Eiffel » des viaducs

Peut-être le roi des viaducs français, le Viaduc de Garabit dans l’est du Cantal est la « tour Eiffel » des ouvrages d’art ferroviaires. Sur la ligne Béziers – Neussargues, la Compagnie du Midi lance la construction de cet incroyable ouvrage d’art en 1880. Il mesure 565 m de long et culminait à l’époque de son inauguration en 1888 à 122 m au-dessus de la rivière (suite à la construction d’un barrage, il domine depuis le cours d’eau de 90 m).

Classé au titre des Monuments historiques (MH) depuis le 15 septembre 2017 (il bénéficiait déjà d’une inscription depuis 1965), pour son caractère emblématique dans l’oeuvre d’Eiffel et comme un majestueux témoin l’histoire industrielle, le viaduc de Garabit devient lors de son inauguration le plus grand ouvrage métallique de la planète. En permettant aux trains de franchir la vallée de la Truyère, le viaduc a permis de désenclaver toute une région et offrir de nouveaux débouchés.

 

L’histoire mouvementée du viaduc de Busseau-sur-Creuse

La ligne de chemin de fer transversale Bordeaux – Limoges – Guéret – Montluçon – Lyon franchit la vallée encaissée de la Creuse grâce au beau viaduc ferroviaire de Busseau-sur- Creuse, dont la structure métallique donne une singulière impression de légèreté.

Construit en un an, de décembre 1863 à décembre 1864, il se situe à la sortie de la gare de Busseau-sur-Creuse, sur trois communes : Ahun, Cressat et Pionnat. Parfois attribué à Gustave Eiffel, il est en fait conçu par deux ingénieurs de la Compagnie de chemin de fer de Paris à Orléans (PO), Wilhelm Nördling et Francis Lloyd. Le viaduc compte 6 travées et mesure 56,50 m de haut et 320 m de long. L’ouvrage d’art a eu une histoire mouvementée : il fut saboté en 1944 à deux reprises par la Résistance qui cherchait à gêner les mouvements des troupes allemandes vers le front normand. Il est inscrit au titre des Monuments historiques le 15 janvier 1975.

 

La courbe très prononcée du viaduc de Luech

A Chamborigaud, dans le Gard, le viaduc du Luech ressemble un peu à celui de Glenfinnan en Ecosse, célèbre pour servir de décor aux films de la saga Harry Potter. Sur la ligne de Saint-Germain- des-Fossés à Nîmes-Courbessac, l’ouvrage d’art permet au Cévenol, puis au TER Occitanie, de franchir la vallée du Luech. Il a été achevé le 1er mai 1867. Il mesure 364 m de long et affiche une hauteur maximale de 46,30 m. Il a été inscrit au titre des Monuments historiques (MH) en 1984.

Initialement le projet prévoyait la construction d’un long viaduc en ligne droite entre le lieudit Caissol et la gare de Chamborigaud. Mais la solution a été jugée trop onéreuse par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) et remplacée par le viaduc actuel beaucoup moins long, mais dont la courbe très prononcée pénalise fortement la vitesse de circulation des trains. Par contre, elle donne à l’ouvrage tout son charme.

 

Le viaduc aux 1 000 m3 de pierre de Morlaix

A Morlaix, vous pouvez admirer le célèbre viaduc éponyme, élément incontournable du paysage du centre-ville de cette cité bretonne… qui lui a même donné son surnom de « Cité du Viaduc ». Celui-ci permet de relier la gare de la ville à la ligne de Paris-Montparnasse. Il a été mis en service en avril 1865. Il est alors le plus haut viaduc de France. Long de 292 mètres et haut de plus de 60 mètres, sa construction a nécessité l’emploi de 1 000 m3 de pierre. Les deux étages d’arches supportent le tablier formant d’immenses portes sur l’horizon. Il est inscrit au titre des Monuments historiques (MH) depuis 1975. Mais l’ouvrage d’art est également au centre d’une page dramatique de l’histoire de la ville. Le 29 janvier 1943, des bombardiers américains larguent plus de 40 bombes visant le viaduc dans le cadre de bombardements stratégiques. Une seule touche l’ouvrage d’art, par contre, les habitants payent un lourd tribut : 80 habitants sont tués.

 

Le viaduc à 2 étages de Cize Bolozon

Longue de 65 km, la ligne Bourg-de- Bresse – Bellegarde-sur-Valserine dite du Haut-Bugey franchit la profonde vallée de l’Ain à Cize-Bolozon sur un haut viaduc à deux étages, qui figure parmi les plus élégants du réseau SNCF. Sa construction s’est étalée entre 1870 et 1875 avec des matériaux utilisés provenant de l’environnement immédiat : gravier et sable de la rivière, pierres des carrières voisines ou encore chaux de Virieu-le-Grand et du Teil. Le viaduc affiche une longueur totale de 269 m et une hauteur de 52 m. Elevé sur deux étages, il comprend dix-sept arches en plein cintre : onze supérieures dédiées au trafic ferroviaire et six inférieures pour le trafic routier. Complètement détruit par un sabotage de la Résistance en 1944, il est construit pratiquement à l’identique entre 1947 et 1950. La pierre a été remplacée par du béton et ses dimensions ont été légèrement modifiées, mais l’ouvrage d’art demeure un « monument » de l’histoire ferroviaire française.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 12 juin 2022 3 h 34 min

    * Le viaduc de Garabit: Cet ouvrage d’art ferroviaire (pont en arc) extraordinaire est situé sur la ligne à voie unique de Béziers à Neussargues (dite aussi ligne des Causses), entre les gares de Garabit (fermée) et de Ruynes-en-Margeride (fermée).
    * Le viaduc de Busseau-sur-Creuse: Ce pont (pont en treillis) ferroviaire se trouve à la sortie est de la gare de Busseau-sur-Creuse. Il est situé sur les communes d’Ahun (partie occidentale), de Pionnat (partie centrale) et de Cressat (pour une faible partie orientale), dans le centre du département de la Creuse.
    * Le viaduc du Luech (anciennement appelé « Le viaduc de Chamborigaud »): Cet ouvrage ferroviaire en maçonnerie se trouve sur la ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Nîmes-Courbessac situé entre les gares de Chamborigaud et de Génolhac.
    * Le viaduc de Morlaix: Cet ouvrage d’art ferroviaire (viaduc en maçonnerie) est situé sur la ligne de Paris-Montparnasse à Brest. Précédé par la gare de Plouigneau et le viaduc de Trévidy, son franchissement permet l’arrivée en gare de Morlaix située sur les hauteurs de la ville.
    * Le viaduc de Cize-Bolozon: Ce pont (pont en arc à deux niveaux) ferroviaire et routier exceptionnel est situé sur la ligne de Bourg-en-Bresse à Bellegarde entre le tunnel de Racouse et la gare de Cize – Bolozon.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS