fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © Pacific Vapeur Club

    Construite en 1922, classée monument historique, la Pacific 231 G 558 a été entièrement remise en état de fonctionnement par le Pacific Vapeur Club.

  • © Pacific Vapeur Club

    Une locomotive fumante, sifflante… La Pacific 231ffGff558 est emblématique de la grande époque de la traction vapeur en France.

  • © Pacific Vapeur Club

    La Princesse au dépôt du PVC à Sotteville-lès-Rouen. Avant chaque départ, la mise en chauffe et la préparation de la locomotive nécessitent de longues heures.

231 G 558. La Princesse est de retour à Saint-Lazare

13 octobre 2019
- -
Par : Anne Jeantet-Leclerc

Monumentale locomotive à vapeur datant des années 1920, la 231 G 558 va de nouveau tracter, grâce au Pacific Vapeur Club, une rame historique de Rouen à Paris-Saint-Lazare, plus de 30 ans après son premier voyage touristique effectué sur la même ligne.

La Princesse fait son retour à Saint-Lazare ! Le 26 octobre prochain, plus de 30 ans après son premier voyage touristique entre Sotteville-lès- Rouen et Paris-Saint-Lazare organisé par le Pacific Vapeur Club (PVC), la Pacific 231 G 558 de 1922 tractera de nouveau une rame historique pour un voyage aller-retour de Rouen à Paris. Au terme d’un an de préparation, ce sera un voyage symbolique pour cette fameuse locomotive, la dernière Pacific État. Construite en 1922, mise en service pour les trains express et rapides sur les lignes de Bretagne et de Normandie, puis radiée fin 1968, elle a été sauvée de la démolition en 1977 par des passionnés de chemin de fer qui l’ont entièrement remise en état. Cette machine de prestige, surnommée la Princesse par ses admirateurs, a été classée monument historique avec son tender 22 C 367 en 1984. Et c’est en 1986 que la locomotive, remise à feu par le PVC, a effectué son voyage touristique inaugural entre la Normandie et la capitale. Depuis, grâce à l’engagement des bénévoles du PVC et à la fidélité des amateurs de trains historiques, la 231 G 558 connaît une remarquable seconde carrière. « Notre activité, ponctuée d’opérations d’entretien et de révision, est soutenue », résume Frédéric Polbos, cheminot, président du PVC. Voyage avec l’Orient Express, « TER à vapeur » Sotteville – Motteville, voyage Nantes – Le Croisic (50e anniversaire de la dernière liaison commerciale) ou Sotteville – Dieppe (Train de la Fête du hareng et de la coquille), Journées du patrimoine, Nuit européenne des musées, tournages de films (avec Chabrol, Lelouch, Tavernier…), trains cabarets des années 1950… On ne chôme pas au PVC !

Le voyage du 26 octobre (Rouen Sotteville – Vernon – Mantesla- Jolie – Paris et retour) prévoit une voiture de 1re classe (48 places) et trois voitures de 2de classe (208 places). Des boissons fraîches ou chaudes au bar et une boutique sont prévues à bord. De plus, une fois arrivés à destination, moyennant un supplément (23 euros), les passagers qui le souhaitent pourront visiter Paris en autobus anciens de l’association Sauvabus, avant de repartir vers la Normandie.

 

Le 26 octobre, départ de Rouen à 9h15, arrivée à Paris à 11h45 (horaires provisoires, susceptibles de varier de plus ou moins 30 mn ; les horaires définitifs seront indiqués sur le site Internet quelques jours avant le voyage).

Prix : à partir de 49 €.

Bulletin de réservation téléchargeable sur www.pvcasso.fr

Contact : PVC, 02 35 72 30 55.

contactpacific231@gmail.com

 

Plus d’actualités culturelles, générales et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne (seulement quelques articles sont publiés sur le site) !



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 14 octobre 2019 4 h 56 min

    Avec le support exceptionnel et fascinant du “Pacific Vapeur Club (PVC)” dont son bureau et son atelier localisés à Sotteville-lès-Rouen, la locomotive à vapeur “Pacific 231 G 558” et son tender “22 C 367” seront de retour à Paris-Saint-Lazare, samedi le 26 octobre prochain. La machine extrêmement populaire effectuera ce jour-là un voyage aller-retour de Rouen à “La Ville de l’amour” en tête d’un train spécial composant de 4 voitures. Dès maintenant, on croise les doigts pour qu’on n’attende pas encore trente-trois ans afin d’accueillir ce géant vert adorable de 2500 CV (déjà classé “monument historique” avec son tender en 1984) sur les rails de la capitale! Née en 1922 à Nantes, renée en 1986 à Sotteville, aujourd’hui la magnifique “231 G 558” a tout le droit illimité de jouir d’une seconde vie. Que son feu ne s’éteigne plus jusqu’à la fin des temps!

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS