fbpx

Soyez au courant des nouveautés et des promotions exclusives

de la Boutique de la Vie du rail

en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

© Patricl Laval

Grande-Bretagne. Arriva perd le nord de l’Angleterre

20 janvier 2020
- -
Par : P. L.

nique aux Transports, Grant Shapps, a déclaré, le 2 janvier, que la franchise Northern serait retirée à l’exploitant Arriva Rail North du fait de la qualité « inacceptable » du service assuré sur son réseau. Couvrant tout le nord de l’Angleterre (de Newcastle à Leeds, Liverpool, Hull, Manchester et Stoke-on- Trent), cette franchise avait été accordée pour neuf ans à Arriva, filiale de la DB, en 2016. Depuis cette date, la qualité de service perçue par les usagers n’a cessé de se dégrader : lancement chaotique du nouvel horaire en mai 2018, grèves et retards en nombre (à peine un train sur deux à l’heure en 2019)… Les centaines de trains annulés pour cause d’« arrêts maladie » plus nombreux que jamais autour des fêtes de Noël a sans doute été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase…

L’annonce de la rupture du contrat liant le ministère britannique des Transports (DfT) et Arriva avait été précédée, l’automne dernier, par un avertissement de la part du secrétaire d’État. « Il y a deux façons de procéder : l’une consiste à retirer la franchise, l’autre à raccourcir la période contractuelle. Comme je ne suis pas disposé à voir le service sur Northern se poursuivre tel qu’il est, je prends des mesures. »

Et la mesure à laquelle on peut désormais s’attendre pour la franchise Northern est la mise sur pied d’un « opérateur de dernier recours » (operator of last resort) par le DfT. Une telle renationalisation de facto ne serait pas une première pour l’actuelle majorité conservatrice, qui a retiré en mai 2018 sa franchise à Virgin Trains East Coast (trains grandes lignes entre Londres et le nord-est) pour la donner à l’opérateur LNER, mis sur pied à cet effet.

 

Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 20 janvier 2020 22 h 57 min

    Il y a lieu de croire que de sérieux problèmes de gestion d’entreprise se soient déroulés dans les couloirs de transport d’Arriva pendant un certain temps. La Deutsche Bahn (DB), propriétaire d’Arriva depuis 2010, a annoncé en 2019 qu’elle souhaitait vendre la compagnie, mais le processus a été suspendu en novembre de cette même année.

  2. Güntürk Üstün 21 janvier 2020 1 h 58 min

    Comment peut-il être une attitude juste/éthique de récompenser à nouveau un opérateur (même pour une durée plus courte) qui a singulièrement échoué à fournir un service de train acceptable? Telle est la question qui préoccupe en ce moment le gouvernement britannique. Et selon son Ministère des Transports, l’opérateur ferroviaire en difficulté d’Arriva (Northern), n’a les moyens de continuer que “quelques mois”.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS