fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

Photos © RATP/Manu Herrero

Web série. Objectif JO pour les athlètes RATP

5 août 2019
- -
Par : Samuel Delziani

Depuis 1982, la RATP accompagne des athlètes dans leur carrière sportive et leur intégration dans le monde de l’entreprise. Afin de mettre en avant ces jeunes hommes et ces jeunes femmes et leurs rêves de victoires, elle a lancé une série de vidéos pour le Web. Tous ces sportifs ont la même ambition : participer aux JO de Tokyo 2020.

Le rendez-vous était donné le 3 juillet à la Maison de la culture du Japon, un bâtiment moderne, dominé par la tour Eiffel, à deux pas de la Seine. La RATP n’a pas choisi l’institution pour lancer sa Web série consacrée aux sportifs de haut niveau qu’elle soutient par hasard. L’archipel accueille deux rendez-vous majeurs de la planète sport : la Coupe du monde de rugby en septembre et octobre 2019 et, surtout, les jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo en 2020. Un objectif pour tous les athlètes de la régie. De la sueur, des larmes, mais surtout des rêves. Des rêves de victoires, de dépassements de soi, une ambition folle généralement née pendant l’enfance qui est celle de tous les sacrifices. C’est en toute logique que le premier épisode de « Rêve de champions », la Web série créée par la RATP, a été baptisé « Rêve d’enfance ». À un peu plus d’un an des JO de Tokyo 2020, la RATP se lance dans l’aventure avec la diffusion d’une quinzaine de vidéos courtes où nous suivrons le combat de ces sportifs. Escrime, judo, pentathlon, lutte, tennis de table handisport, athlétisme handisport… les sept athlètes actuellement soutenus par le dispositif « Athlètes de haut niveau RATP » se sont investis dans toutes sortes de disciplines. Des sports, qui, s’ils sont amateurs, n’en demandent pas moins des efforts constants, une motivation inébranlable et de longues heures d’entraînement. Un tel niveau d’exigence rendu possible notamment par le soutien de grandes entreprises, à l’instar de la RATP, mais également de la SNCF. Et c’est d’ailleurs un des critères de sélection des sportifs retenus par les équipes de Nicolas Martin, le responsable Partenariats sportifs du département Communication qui pilote le dispositif. Celui-ci s’inscrit dans le cadre d’une convention avec le ministère des Sports, nommé « Pacte de performance », et est réservé aux sports amateurs et peu médiatisés. Les footballeurs ou les joueurs de tennis ne rencontrent pas les mêmes difficultés. Cette démarche, commencée en 1982, a accouché d’un impressionnant palmarès… En tout, ce sont 90 médailles glanées, dont 15 aux jeux Olympiques et Paralympiques par les 46 athlètes soutenus par l’entreprise depuis son lancement. Mais le soutien ne s’arrête pas au podium. Il est également présent dans les coups durs, les blessures, les contre-performances et la fin de carrière quand le sportif peut choisir de rester dans l’entreprise et pérenniser son parcours professionnel.


Les athlètes soutenus par la RATP

Kévin Dourbecker (29 ans, tennis de table handisport), Lucas Daniel (24 ans, tir à l’arc) et Yannick Fonsat (30 ans, guide handisport). Koumba Larroque (20 ans, vice-championne du monde de lutte en 2018), Marie Oteiza (25 ans, championne d’Europe de pentathlon en 2018), Jérémy Cadot (32 ans, vice-champion olympique de fleuret par équipes en 2016) et Pierre Duprat (29 ans, champion d’Europe de judo par équipes en 2015).


Également présent à la Maison de la culture du Japon, des anciens sportifs, aujourd’hui complètement intégrés à l’entreprise. C’est notamment le cas de l’épéiste Ulrich Robeiri, qui a brandi l’or olympique par équipes aux Jeux de Pékin en 2008, qui a également été médaillé d’or au Championnat du monde en 2014 et qui a remporté six titres mondiaux par équipe. Bref, un immense palmarès et aujourd’hui une transition parfaitement accomplie. Entré à la RATP en 2009 au sein du département des Systèmes d’information et de télécommunications, en tant que maître d’oeuvre informatique, il a pu garder le contact avec son métier d’ingénieur jusqu’à la fin de sa carrière en 2016. Depuis, il a définitivement rejoint l’entreprise et il s’y épanouit. Pour les sept athlètes RATP qui se battent pour réaliser leur rêve olympique, la route est encore longue. Vous pourrez donc suivre leur combat sur Internet grâce à la Web série. Réalisés par Manuel Herrero, ces 16 épisodes seront diffusés le premier vendredi de chaque mois sur les différents réseaux sociaux, notamment sur la chaîne YouTube de la régie. Le réalisateur promet déjà de nouveaux épisodes au retour des prochains jeux Olympiques et Paralympiques qui, on l’espère, seront ceux des athlètes RATP.

 

Pour suivre toute l’actualité culturelle ferroviaire, suivez Samuel Delziani, chef de la rubrique Culture Rail de la Vie du Rail, sur Twitter.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS