Soyez au courant des nouveautés, des promotions exclusives et des ventes privées de la Boutique de la Vie du Rail et vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire !

  • Anne Jeantet-Lelcerc/Photorail/LVDR

    En gare de l'Est à Paris, la toile monumentale d'Albert Herter représente le départ des poilus en août 1914.

  • (c) Anne Jeantet-Leclerc/Photorail/LVDR

    Typique de l'architecture régionaliste, la gare de La Baule-Escoublac, construite en 1927. .

  • (c) MTVS

    Une Corpet-Louvet de 1925, à découvrir au Musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires, dans le Val-d'Oise.

  • (c) APEMVE

    Témoin de la Première Guerre mondiale, un speeder (au premier plan) que l'armée américaine utilisait pendant le conflit.

Journées du patrimoine. La SNCF ouvre grand ses portes au public

14 septembre 2018
- -
Par : Anne Jeantet-Leclerc

Les 15 et 16 septembre, à l’occasion de son 80e anniversaire et des Journées du patrimoine, la SNCF dévoilera les coulisses de ses gares, dépôts et ateliers. Un week-end de découverte à partager également avec les nombreux musées et associations qui se consacrent au patrimoine ferroviaire.

Si l’année 2018 est celle du 80e anniversaire de la SNCF, elle est aussi celle des Journées européennes du patrimoine, les 15 et 16 septembre, sur le thème « l’art du partage », ce qui a incité l’entreprise à concevoir un programme inédit : partage avec le public des savoir-faire et des lieux ferroviaires, partage de la passion du chemin de fer et du patrimoine… (lire LVDR n° 3684). De nombreux partenaires, organisations ou associations, animeront ce « grand rendez- vous populaire et familial ». Les musées ferroviaires se sont bien sûr mobilisés : le Musée du Cheminot à Ambérieu-en-Bugey (la vie quotidienne des employés du chemin de fer du début du XXe siècle), le Musée lorrain des cheminots à Rettel (les métiers du rail, d’hier à aujourd’hui), HistoRail® à Saint- Léonard-de-Noblat (l’apprentissage des cheminots dans les anciennes compagnies et à la SNCF), Rosny-Rail à Rosnysous- Bois (objets ferroviaires et trains miniatures), le Musée Rambolitrain à Rambouillet (jouets et modélisme), le Musée du futur Chemin de fer touristique du Tarn à Saint-Lieux-lès- Lavaur, le Musée provençal des transports à Fuveau (tramways, trolleybus, fourgon postal de tri, train touristique en voie de 60). À Béziers, au Centre national des archives du personnel SNCF, une exposition sera consacrée aux femmes dans l’univers du rail au XIXe siècle.

Outre la présentation de matériel roulant historique en gare (Limoges-Bénédictins, Lyon- Perrache, Le Mans, Orléans, Chartres, gare de Lyon) et des séances de cinéma rétro (la gare Saint-Lazare et ses voyageurs à destination du port du Havre, point de départ des paquebots transatlantiques), des visites commentées sont prévues dans les gares parisiennes et en région. À Tours, par exemple, un architecte des Bâtiments de France assurera la visite insolite… de la toiture de la gare ! Également au programme, la gare des Invalides à Paris, ouverte en 1900 pour l’Exposition universelle, et la gare de l’Est, ornée du tableau monumental (12 m x 4 m) d’Albert Herter, Le Départ des poilus, août 1914, peint par l’artiste américain en hommage à son fils tué sur le front dans l’Aisne, en 1918.

Dans l’Est justement, il faudra visiter dans la gare de Metz, inaugurée en 1908 par le Kaiser Guillaume II, le salon de l’Empereur et la salle de la Chope. Tandis qu’à l’ouest, en Loire-Atlantique, on admirera la gare de La Baule-Escoublac (1927) : un bel exemple d’architecture régionaliste de qualité, d’influence anglaise avec ses pierres de granit, ses hautes toitures couvertes de tuiles plates dites rustiques et ses poutres apparentes. En Savoie, Chambéry peut être fière de sa rotonde ferroviaire PLM. Avec ses 110 mètres de diamètre, ses 9 500 m² de surface, c’est la plus grande jamais construite en France ! Grâce à ses 36 voies, elle peut accueillir jusqu’à 72 locomotives. Dans la Sarthe, une autre rotonde, celle de Montabon est, avec son pont tournant, l’unique vestige de ce type d’architecture industrielle dans le Grand Ouest. Bâtie en 1890 à proximité de la gare de Château-du-Loir, fermée en 1954, elle fait aujourd’hui partie des sites à sauvegarder dans le cadre de la Mission Patrimoine pilotée par Stéphane Bern. Montabon figure ainsi sur les tickets du Super Loto spécialement mis en vente à l’occasion des JEP (lire LVDR n° 3680). Également sauvegardée, la mythique locomotive à vapeur Pacific 231 E 41, en cours de restauration par des bénévoles à Saint-Pierre-des-Corps, dans les anciens Magasins généraux de la SNCF. Changement d’échelle et retour en enfance grâce au musée du Train miniature, créé par Patrick Crolle dans le village médiéval de Châtillon – sur-Chalaronne. L’une des maquettes, la gare des Brotteaux à Lyon, est le fruit de 1 000 heures de travail !

De nombreuses associations présenteront leurs trains anciens : l’AAATV Montluçon-Auvergne, le Train touristique du Bas-Berry Le Blanc – Argent (balades en train vapeur ou diesel à voie métrique), l’APEMVE (matériel à voie étroite) à Saint-Germain- d’Arcé, le Train à vapeur du Beauvaisis à Crèvecoeur-le-Grand ou encore le musée des Tramways à vapeur à Butry-sur-Oise. Le Train historique de Toulouse assurera un aller-retour Toulouse – Saint-Jean-de- Luz. Tandis qu’en gare de Marseille- Saint-Charles, on pourra s’inscrire pour parcourir gratuitement à bord d’un TER (type Regiolis) la ligne de la Côte bleue qui longe le littoral et est ponctuée de nombreux ouvrages d’art (viaducs, tunnels…) et de gares datant du XXe siècle. Au départ de Clermont-Ferrand, c’est un train des années 1950- 1960, avec des voitures à compartiments, qui emmènera les passagers à la Fête du cornet de Murat, traditionnel rendez-vous gourmand dans le Cantal, via Vic-le-Comte, Issoire, Arvant, Massiac et Neussargues. En Seine-et-Marne, les amateurs d’antiques locomotives soigneusement restaurées et remises en état de marche ne manqueront pas d’aller admirer celles de l’Ajecta à Longueville.

Les gares et les technologies du XXIe siècle figurent, elles aussi, au programme de la SNCF. Citons pêle-mêle la gare de Saint-Nazaire modernisée et agrandie (visite commentée par les concepteurs), le 574 de Nantes et le 574 Saint-Denis (innovation digitale), le Fab Lab à Saint-Pierre-des-Corps (réalité virtuelle, showroom Télédiagnostic, nouveaux métiers de l’ingénierie et de la maintenance ferroviaire), le showroom Eole au Cnit à la Défense. Enfin, pour présenter ses métiers et ses savoir- faire, la SNCF ouvrira des portes habituellement fermées au public : celles de l’atelier de maintenance des trams-trains à Nantes, de la salle opérationnelle (Information Voyageur) d’Asnières-sur-Seine, de postes d’aiguillage (Orléans). On recevra aussi le sésame pour découvrir les coulisses des technicentres et ateliers (maintenance et entretien des trains) en étant guidés par les cheminots qui y travaillent. Au choix, Strasbourg, Chalindrey, Mulhouse, Meaux, Bischheim, Saint-Pierredes- Corps, Gretz, Nogent-le- Perreux ou Clichy-la-Garenne.

Programme complet, carte interactive et inscription aux visites : http://www.collection80.sncf.com/jep2018



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS