fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© DR

Les Ehpad d’Horizons solidaires-Le Refuge des cheminots font face à l’épidémie de coronavirus. La crise sanitaire a également stoppé net les chantiers de construction des deux futures résidences services seniors (ici, le projet du Mans).

Horizons solidaires-Le Refuge des cheminots. Sept Ehpad face au coronavirus

14 mai 2020
- -
Par : Anne Jeantet-Leclerc

Les Ehpad de l’association Horizons solidaires-Le Refuge des cheminots font face à l’épidémie de coronavirus, trois d’entre eux étant particulièrement touchés par le Covid-19. Un appel aux dons a été lancé pour remercier le dévouement constant des salariés des différents établissements.

Se mobiliser au plus vite, s’adapter à la crise pour organiser au mieux le quotidien des résidents des Ehpad pendant l’épidémie de coronavirus : c’est la mission accomplie par Horizons solidaires-Le Refuge des cheminots, association qui gère sept Ehpad dans différentes régions de France : André-Louis Bienvenu (89 lits) à Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes, Lou Casteig (78 lits) à Salies-de- Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques, Le Val de l’Eve (80 lits) à Saint-Nazaire et Bon Repos (53 lits) à La Montagne en Loire-Atlantique, La Forêt (72 lits) à Bagnoles-de-l’Orne dans l’Orne, Georges-Rosset (80 lits) à Rambouillet dans les Yvelines et L’Orangerie (142 lits) à Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne. L’ensemble représente 541 résidents et 350 salariés équivalent temps plein. « Comme dans tous les Ehpad, la vie des résidents comme celle des salariés est très perturbée par l’épidémie », commente Brigitte De Maria, première vice-présidente, chargée du Développement et de la Vie associative. Les personnes âgées faisant partie des sujets vulnérables face au coronavirus, la priorité a été de les mettre le plus en sécurité possible. « Dès le 9 mars, le conseil d’administration et la direction de l’association avaient décidé d’interdire les visites de l’extérieur, ce qui nous a peut-être permis de limiter l’entrée du virus dans nos établissements ». En effet, à ce jour [ndlr : interview réalisée le 23 avril], seuls trois des sept établissements sont touchés : L’Orangerie avec 82 résidents contaminés, 46 guéris et 18 décédés, Georges-Rosset à Rambouillet, où 41 résidents semblent contaminés, deux sont guéris et huit sont décédés, Bon Repos à la Montagne où on compte deux suspicions de Covid-19. « Jusqu’à la mi-avril, dans tous les Ehpad, les résidents étaient autant que possible confinés dans leur chambre. Des tests PCR (prélèvement de cellules nasales à l’aide d’un écouvillon) sont réalisés dans les Ehpad où des cas de Covid-19 ont été répertoriés : Ivry et Rambouillet. Là et à Mouans-Sartoux, les tests ont également été proposés au personnel. Mais il faut savoir que 30 % environ des tests qui reviendront négatifs seront peut-être des « faux négatifs ». Les tests sérologiques, attendus avec impatience, présentent, eux, un intérêt puisqu’ils permettraient d’identifier les personnes immunisées et donc pouvant être déconfinées, et les personnes atteintes par le virus mais asymptomatiques. Dans ce cas, elles seront surveillées de manière plus étroite ».

Autre difficulté au quotidien, la pénurie… « Dès le début de l’épidémie, nous avons souffert d’un manque de matériel de protection. Les directeurs d’établissement ont dû se battre pour trouver masques, surblouses, gants et charlottes. Et ce n’est pas encore totalement résolu à ce jour. Nos Ehpad sont aussi confrontés à des difficultés de personnel dues à l’absentéisme pour garde d’enfant ou à l’éloignement de l’Ehpad pour cause de maladie ou par précaution. Dans certaines régions, par exemple en Ile-de- France, nous nous sommes inscrits sur la plateforme Renfort-Covid, mais nous ne sommes pas les seuls à l’avoir fait et à ce jour, il est extrêmement difficile d’obtenir des renforts. Nous avons donc lancé nos propres recrutements – stagiaires, écoles, intérimaires –, mais ces solutions ne permettent pas toujours de renforcer nos équipes. Cela occasionne de réelles difficultés dans la prise en charge de nos résidents. » Dans un tel contexte, il faut saluer les nombreuses actions de solidarité dont les Ehpad ont bénéficié. « Boulanger, Jeff de Bruges, le Rotary Club, Sodexo… nous les remercions pour l’aide apportée à nos établissements afin de maintenir un lien entre les résidents et leurs familles. Par exemple, des tablettes numériques pour les contacts en visio avec leurs proches, des boîtes de chocolats qui réconfortent… »

« Depuis la mi-avril, nous avons réfléchi à la possibilité de déconfiner les résidents et de leur permettre de quitter leur chambre. Des jeux sont organisés de porte à porte, par étage, et dans certains établissements, les repas sont de nouveau servis en salle de restaurant, mais avec un seul résident par table. » Depuis le 22 avril, les visites sont autorisées, de façon progressive selon les Ehpad, en extérieur ou dans un espace spécialement aménagé. « Cela représente une charge sur chaque Ehpad : en moyenne, un aide-soignant à temps complet pour réaliser les visio et les visites des familles. Mais nous constatons aussi le plaisir procuré ainsi aux résidents et à leurs proches ! C’est très important pour le moral et l’état psychologique de nos aînés. » De plus, les directeurs d’Ehpad communiquent très régulièrement par e-mail avec les familles des résidents. « Pour aider ces directeurs à gérer au mieux cette crise, le bureau exécutif de l’association anime deux réunions hebdomadaires en téléconférence. Cela permet d’échanger sur les difficultés et de rechercher les meilleures pistes pour en sortir, en partageant notamment les informations ou consignes émises par les agences régionales de santé qui, souvent, sont diffusées à des rythmes différents. »

Par ailleurs, les chantiers de construction des deux résidences services seniors (Le Mans, Saint-Nazaire) sont à l’arrêt. L’assemblée générale de l’association, habituellement programmée en juin, est reportée à octobre.


Un appel aux dons en faveur des salariés des Ehpad

Dans cette crise inédite, le personnel des Ehpad de l’association Horizons solidaires/Refuge des Cheminots est en première ligne pour combattre le coronavirus et préserver les résidents.

« Le travail et l’investissement des équipes est admirable et elles affrontent d’immenses difficultés comme, le manque de masques et de vêtements de protection », commente Brigitte de Maria. « Il faut surtout saluer le travail et le dévouement des équipes au contact des résidents et pour cela, le conseil d’administration de l’association a décidé de lancer un appel aux dons le 25 mars : les fonds récoltés seront intégralement reversés aux salariés des Ehpad, tous métiers confondus, pour les remercier de leur implication au quotidien. La crise durant, cet appel aux dons est plus que jamais d’actualité et nous remercions par avance les donateurs. »

Pour faire un don, deux possibilités :

• par chèque libellé au nom du Refuge des Cheminots (en indiquant au dos du chèque la mention « Covid-19 »). Le chèque est à adresser au siège de l’association Horizons solidaires/Refuge des Cheminots, 64 boulevard de Reuilly, 75012 Paris.

• par carte bancaire, sur le site www.refugecheminots.asso.fr, onglet « Soutenez-nous ». Dans les deux cas, un reçu fiscal sera adressé au donateur : 66 % du don sont déductibles des impôts dans la limite de 20 % du revenu imposable.


Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS