fbpx

Nouveau !

Historail, le magazine pour les passionnés de l'histoire ferroviaire édité par La Vie du Rail, lance sa newsletter !
Recevez chaque lundi, le meilleur de l'histoire ferroviaire.

  • © Florence Dupuy

  • © Didier Chateau

  • © Didier Chateau

  • © Didier Chateau

Célébrations pour les 150 ans des cinq viaducs du Val de Sioule

7 juillet 2019
- -
Par : Samuel Delziani

L’association des Amis des viaducs et la Communauté de communes Saint- Pourçain Sioule Limagne programment durant tout l’été une série d’évènements pour commémorer les 150 ans de cinq viaducs de la ligne Commentry – Gannat. Des festivités qui ont commencé le 25 mai dernier et qui se dérouleront jusqu’au week-end du 21 et 22 septembre à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2019.

Depuis 150 ans leurs silhouettes dominent le paysage de ce coin de l’Allier. Ils sont cinq. Cinq viaducs construits par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans pour réaliser une section de la ligne de Bordeaux à Lyon qui doit alors passer par le nord du Massif central. Déclarée d’utilité publique en 1861, la compagnie charge Wilhelm Nördling, l’ingénieur en chef de la compagnie depuis 1863, de construire la ligne Commentry – Gannat qui est inaugurée officiellement en 1871. Une inauguration à laquelle l’ingénieur d’origine allemande ne participera pas. Bien que naturalisé par décret impérial, il quitte la France quand la gare franco-allemande de 1870 est déclarée pour devenir le directeur des Chemins de fer autrichiens. Longue de 52 km, la section Commentry – Gannat franchit les vallées de la Bouble et de la Sioule grâce à sept viaducs et près de 1 200 mètres de tunnels cumulés.


Expo : Les rails de la modernité

Jusqu’au 27 octobre 2019, le Musée municipal Yves Machelon de Gannat propose une exposition exceptionnelle dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire des viaducs. Celle-ci explique comme la région et la France ont été bouleversées par le développement du chemin de fer, « de 1851, coup d’État, à 1870 fin du 2nd Empire ».

Informations : 04 70 90 23 78

musee@ville-gannat.fr

Du mardi au dimanche de 14 h à 18 h.


La ligne fonctionne toujours. Une dizaine de trains TER circulent quotidiennement entre Montluçon et Clermont-Ferrand, grâce à un financement de la région Auvergne- Rhône- Alpes. Historiquement, Gannat est l’endroit où se réalise la jonction des réseaux nord et sud : celui du PLM, Paris-Lyon-Marseille et celui du P.O. Paris-Orléans.

Quatre viaducs sont métalliques avec poutres en treillis, ils sont tous inscrits au titre des Monuments historiques. Ils ont été dessinés par Wilhelm Nördling et Pierre-Félix Moreaux. La Bouble et le Belon ont été construits par le groupement d’entreprises Cail et Fives Lille, tandis que Rouzat et Neuvial ont été attribués aux Ateliers Eiffel. Quant au viaduc de la Perrière, il s’agit de l’unique ouvrage maçonné. Neuf mois après avoir créé sa société, Gustave Eiffel obtient en effet la commande de deux viaducs de la ligne, grâce à sa mère administratrice du Paris-Orléans, mais il doit suivre les plans initiaux réalisés par Pierre-Félix Moreaux, ingénieur des Arts & Métier, inventeur de la construction métallique en France. Ce sont les deux premiers viaducs que ses ateliers conçoivent.

Le viaduc de la Bouble a servi de modèle pour les trois autres viaducs métalliques, notamment dans ses techniques de construction résolument innovantes pour l’époque. Pierre-Félix Moreaux a notamment mis au point une technique de rivetage sans soudures ni boulons. Autre innovation importante, le tablier métallique est mis en place par poussage à partir d’une rive. Bref, si ces ouvrages d’art ont incontestablement un intérêt historique et esthétique, ils sont aussi les témoins précieux de l’évolution de techniques de construction ferroviaires.

Très attachés à ce patrimoine ferroviaire, la Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne et l’association Les amis des viaducs ont lancé le 25 mai dernier un cycle d’évènements, de conférences, de visites commentées pour célébrer les 150 ans d’existence (voir encadré). Notamment, des conférences sur les techniques ferroviaires de l’époque ou sur « Le Bourbonnais au temps du Second Empire ». Des jeux de rôles grandeur nature, des randonnées ou des journées spéciales « jeune public » permettent également de découvrir les viaducs d’une manière décalée. Dernières dates prévues à l’occasion des Journées européennes du patrimoine en septembre prochain, avec des visites commentées des viaducs de la Bouble, La Perrière et Rouzat proposées par les membres de l’association Les Amis des Viaducs. À noter qu’une exposition temporaire consacrée à l’impact du chemin de fer sur la région est programmée au Musée municipal de Gannat (voir encadré).


Les cinq viaducs en chiffres

Viaduc métallique de la Bouble

Longueur : 395 mètres

Hauteur : 66 mètres.

Construction  1868 – 1871

Viaduc métallique du Belon

Longueur : 231 mètres

Hauteur : 48,5 mètres

Construction : 1868 – 1871

Viaduc maçonné de la Perrière

Longueur : 124 mètres

Hauteur : 33 mètres

Construction : 1868 – 1869

Viaduc métallique de Rouzat

Longueur : 180,6 mètres

Hauteur : 59 mètres

Construction : 1869

Viaduc métallique de Neuvial

Longueur : 160 mètres

Hauteur : 44 mètres

Construction : 1868-1869


Toutes ces célébrations laisseront en héritage plusieurs actions pérennes, comme l’installation d’une nouvelle signalétique, de panneaux d’informations explicatifs à destination des touristes bilingues aux pieds des viaducs et une plaque métallique identifiant la ligne Commentry – Gannat. Du mobilier urbain au pied des viaducs de la Bouble et de la Perrière permettra dorénavant aux promeneurs de faire une pause tout en admirant les ouvrages d’art. Un documentaire est également en cours de production et la constitution d’une exposition itinérante sur l’histoire des cinq viaducs doit permettre de transmettre au plus grand nombre toute la magie de ce patrimoine ferroviaire unique.

Nous laisserons le mot de la fin à l’ingénieur en chef de la P.O., Wilhelm Nördling : « Le goût dans les constructions n’est-il pas comme la pureté de l’élocution dans le discours, comme la grâce dans les mouvements, comme la morale dans les actions ? Il est permis d’en mettre partout et toujours. Cela ne coûte rien. » Un sens de l’esthétique qui nous aura laissé un remarquable patrimoine, des viaducs ferroviaires qui sont devenus des monuments.

 

Infos pratiques :

Informations et inscriptions auprès des offices Val de Sioule Tourisme.

Charroux : 04 70 56 87 71.

Ebreuil : 04 70 90 77 55.

Gannat : 04 70 90 17 78.

Saint-Pourçain-sur-Sioule : 04 70 45 32 73.

 

Pour suivre toute l’actualité culturelle ferroviaire, suivez Samuel Delziani, chef de la rubrique Culture Rail de la Vie du Rail, sur Twitter.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Didier Chateau 11 juillet 2019 16 h 52 min

    Après la photo du viaduc de la Perrière de © Florence Dupuis, je suis l’auteur des deux autres photos qui suivent.

    J’ai pris ces photos en juillet 2012, lors d’un photoreportage ayant pour sujet ces 5 viaducs, (Neuvial, Rouzat, Perrière, Belon et Bouble) plus ceux du Baladiers et du Soleil.
    – La première photo, ce sont les trois arches maçonnées côté Commentry du viaduc du Belon,
    – La deuxième photo, c’est le massif du pied de la 2ème pile métallique du viaduc de la Bouble, en partant du côté Commentry,
    – La 3ème (dont je ne suis pas l’auteur), elle est prise au pied de la pile maçonnée de soutient du tablier en treillis métallique côté Commentry.

    À noter aussi que c’est à l’ingénieur Wilhelm Nördling de la Compagnie d’Orléans qu’a été confiée l’édification de la ligne du Lioran.

    Pour l’anecdote, un spectaculaire accident s’est produit sur le viaduc de la Sioule (Rouzat) l’après-midi du 20 Février 1879, alors qu’une violente tempête s’abattait sur le Charolais-Brionnais. Au moment où un train traversait un viaduc métallique sur la Sioule, le vent prit en écharpe un wagon chargé de paille et le précipita avec quatre autres, dans la rivière. Les chaînes les reliant au reste du convoi ont fort heureusement cassé, empêchant la totalité de basculer. Un conducteur et un graisseur qui se trouvaient dans ces wagons ont été tués.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégié des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • La News Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

  • La News Rail Passion

    Recevez chaque mercredi toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La lettre du cheminot

    Recevez chaque jeudi les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La News Historail

    Recevez chaque lundi les derniers dossiers en ligne et le magazine dès sa parution

EN SAVOIR PLUS