fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X

Top 20 des plus belles pochettes d’albums avec des trains

18 août 2018
- -
Par : S.D

Si on ne choisit pas un disque uniquement pour sa pochette, celle-ci est un élément essentiel et stratégique de son élaboration, surtout avant l’avènement du CD. À la faveur du retour en grâce du vinyle, elle reprend tout son poids. Voici donc notre sélection de 20 pochettes d’albums mythiques que nous avons choisies avant tout sur des considérations esthétiques et ferroviaires.

1)John Coltrane – Blue Train (1957)

Une bien belle pochette pour le premier album solo de John Coltrane enregistré dans les studios du mythique label Blue Note Records. Un disque qui compte plusieurs pochettes, notamment celle conçue par le designer Reid Miles et un portait du jazzman du photographe Francis Wolff. Mais ce dessin du dessinateur américain Jim Flora est beaucoup plus léger et drôle que la photo très sérieuse de Wolff . Blue Train, sorti en 1957, restera comme le disque préféré du génial saxophoniste. Accompagné par le trompettiste Lee Morgan, le tromboniste Curtis Fuller, Philly « Joe » Jones (batterie) et Paul Chambers (basse), Coltrane est alors âgé de 31 ans. Blue Train sera le premier et seul album que John Coltrane enregistre chez Blue Note. Après Blue Train, il part rejoindre Miles Davis chez Atlantic. Un disque à écouter sans modération.

Capture d’écran 2018-07-04 à 10.45.12

2)Al Greene – Backup Train (1967)

En 1967, sort Backup Train, le premier album d’Al Green, alors âgé de seulement 20 ans, il signe encore de son vrai nom, Al Greene. Édité chez Hot Line Record, un label local lancé par Palmer James et Curtis Rogers, deux de ses camarades de classe, Backup Train propose une très belle pochette et s’ouvre sur un titre éponyme qui marquera les esprits. Il s’agit de l’unique disque qu’il enregistre à Grand Rapids avant de partir à Memphis. Selon le chanteur, il n’a jamais perçu le moindre droit d’auteur sur la vente de cet album. Il n’empêche, la pochette et son contenu restent magnifiques.

Capture d’écran 2018-06-27 à 18.50.41

3)Franck Sinatra – Watertown (1970)

Ce n’est certes pas son album le plus connu, mais la pochette de Watertown évoque tout un monde ferroviaire disparu. En 1969, il enregistre The Train, un titre paru l’année suivante sur l’album concept Watertown, qu’il coécrit avec Bob Gaudio et Jake Holmes. Il attend la femme qu’il aime en vain sur le quai d’une gare, alors qu’il élève seul ses deux fils dans la petite ville de Watertown. Lorsque le disque sort, il est plutôt mal accueilli par la critique, comme par un public quelque peu désorienté. Reste que cette pochette – qui se déplie pour créer une grande scène – offre un magnifique panorama d’une gare perdue dans l’immensité américaine. Un nouveau Désert des Tartares où la gare remplace le fort, où l’amour remplace l’action.

Watertown

4)The Heptones – Freedom Line (1971)

The Heptones, trio jamaïcain fondé en 1965 par Leroy Sibbles, Earl Morgan et Barry Llewellyn qui a notamment contribué au succès du Rocksteady, un genre musical qui vient du ska et qui a façonné le reggae. Freedom Line est un disque important dans l’histoire musicale de l’île caribéenne. Une merveille de pochette pour un album historique produit par le Studio One, le label mythique du producteur jamaïcain Clement Seymour Dodd, dit Coxsone. L’un des grands inventeurs de la musique jamaïcaine. Aujourd’hui, la première édition de ce disque est une rareté recherchée par les collectionneurs. Nous remercions donc le collectionneur privé qui nous a permis de photographier ce magnifique objet.

heptones

5)Gérard Manset – Y’a une route (1975)

C’est sur ce disque que Gérard Manset a livré son titre le plus connu : Il voyage en solitaire. Si le disque a connu plusieurs pochettes, la toute première est bien celle où le chanteur déambule sur un quai désert de la gare Saint-Lazare (du moins, on imagine que c’est lui). Un quai de gare comme une évidence pour celui qui a érigé le voyage et l’errance en philosophie de vie. Le disque n’a pas vraiment de titre. Les fans l’appellent Manset 1975, ou plus fréquemment, Y’a une Route, le titre de la première chanson de l’album. Quoi qu’il en soit, il demeure probablement son disque le plus connu du grand public – avec ou sans titre.

Manset

6)Mr. Big – Lean into it (1991)

Au-delà de la qualité du disque de groupe de hard-rock californien, la photo qui a servi à réaliser sa pochette méritait bien qu’on s’y arrête. Nous sommes le 22 octobre 1895, un impressionnant accident se produit en gare de Montparnasse. Le train n° 56, venant de Granville, brisait les heurtoirs, franchissait l’extrémité du quai et sa machine défonçait le mur de la façade, après un parcours de plus de 15 m en dehors des voies, venait tomber sur la place de Rennes, entraînant avec elle son tender. Ce jour funeste est resté dans la mémoire collective et la photo de la locomotive échouée a fait le tour du monde. Ainsi, le réalisateur Martin Scorsese s’est inspiré de ce fait bien réel pour son film Hugo Cabret.

Mr._Big_-_Lean_Into_It

7)Blur – Modern Life is Rubbish (1993)

La pochette du premier album de Blur, Modern Life is Rubbish, un disque qui a lancé le renouveau de la brit pop, constitue un vibrant hommage à l’un des matériels roulants les plus célèbres de l’histoire. Les amateurs de belles locomotives reconnaîtront la mythique LNER Class A4 4468 Mallard, de type Pacific, une appellation qui désigne un engin qui, de l’avant vers l’arrière, comporte successivement deux essieux porteurs, trois essieux moteurs et un dernier essieu porteur. Cette incroyable machine est détentrice du record de vitesse vapeur établi à 201,2 km/h en 1938. Un record qui lui appartient toujours. Accessoirement, elle correspond bien au groupe londonien, dont l’ascension a ensuite été des plus rapides !

Capture d’écran 2018-07-13 à 16.07.22

8)Oasis – Some Might Say (1995)

Il y a quelque chose du surréalisme dans cette pochette du groupe mancunien Oasis. Si la gare de Perpignan est le centre du monde de Salvador Dali, la charmante gare de Cromford semble être celui de l’artiste britannique Brian Cannon. La photo, prise donc dans la petite gare de Cromford, dans le Derbyshire, en Angleterre, met en scène le père du designer et graphiste Brian Cannon qui a créé la pochette et sa mère. Matthew Sankey, aide de Cannon, et Carla Knox, serveuse dans son pub, ont également participé. Les deux frères maudits de la brit pop sont aussi présents : Liam Gallagher est visible sur le pont, et son frère Noel qui traîne sur le quai avec un arrosoir. Plusieurs éléments sur la pochette sont des clins d’oeil aux chansons de l’album (What’s the Story) Morning Glory ?, comme la brouette ou le SDF, dont ce single est issu. Encore aujourd’hui, Brian Cannon considère cette couverture comme l’une de ses oeuvres les plus accomplies…

Oasis-Some_Might_Say

9)Marty Stuart – Ghost Train – The Studio B Sessions (2010)

Les amateurs de musique Country connaissent probablement Marty Stuart, une figure de ce mouvement musical très populaire aux États-Unis, notamment dans ses zones les plus rurales. Ici, c’est avant tout pour la beauté de la pochette que nous avons sélectionné le disque. Un noir et blanc qui donne à cette locomotive à vapeur et son sombre panache une inquiétante beauté. Sur la face arrière du disque, on voit Marty Stuart, guitare à la main, marchant sur des voies perdues dans la campagne. Bref, une ambiance résolument ferroviaire pour ce disque à offrir aux amateurs de stetsons et de santiags.

Marty Stuart

 10)Van Dyke Parks – Super Chief (2014)

Le Santa Fe Super Chief, le « train des stars », est l’un des trains les plus mythiques des États-Unis, symbolisant à lui seul le confort et la modernité du transport ferroviaire avant que celui-ci ne soit complètement supplanté par la route. Une partie du succès phénoménal du train était son attrait et son caractère. En concevant le nouveau Super Chief, la compagnie voulait non seulement un train de voyageurs contemporain mais aussi rendre un hommage aux Amérindiens du Sud-Ouest (qui ont pourtant payé un lourd tribut à l’expansion du réseau ferroviaire). Le compositeur et arrangeur Van Dyke Parks a décidé de rendre hommage à ce train mythique avec cet album de pure nostalgie ferroviaire.

SUPERCHIEF_FINAL

 

La suite du « Top 20 des plus belles pochettes d’album avec des trains » la semaine prochaine.

Soyez au courant de toute l’actu du rail en suivant le compte twitter de Samuel Delziani, chef de rubrique “Culture rail” de La Vie du Rail.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS