fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
© DR

Wallace & Gromit - Un mauvais pantalon de Nick Park. Aardman Animation. Grande Bretagne (1993). A partir de 5 ans.

Top 10. Les meilleures scènes de film d’animation

29 mai 2020
- -
Par : Samuel Delziani

Après les scènes d’action et les scènes comiques, nous nous intéressons cette semaine aux meilleures scènes dans les films d’animation qui se déroulent en milieu ferroviaire. Animation japonaise, française, américaine ou britannique, les styles et les sujets sont des plus variés…

 

Course poursuite sur rail

Wallace & Gromit - Un mauvais pantalon © DR

Wallace & Gromit – Un mauvais pantalon © DR

 

Dans ce court-métrage devenu mythique, Wallace, l’incroyable inventeur qui a mis son génie au service de son propre confort, et son chien Gromit, accueillent un colocataire pour faire face à des problèmes financiers. Celui-ci, Feather McGraw, est un pingouin malfaisant qui va les entraîner dans une multitude de péripéties.

La course-poursuite sur un petit train électrique qui slalome dans la maison est jubilatoire. Un rythme effréné, où Gromit va devoir utiliser tous ses talents pour parvenir à mettre la main sur le méchant oiseau. Une scène finale d’anthologie qui a contribuer à faire le succès planétaire de ce moyen métrage. Oscar du meilleur film d’animation en 1993, Un Mauvais Pantalon est la deuxième aventure du duo typiquement britannique. Eclairage, filatures, hold-up, le réalisateur Nick Park rend un hommage appuyé aux films noirs. Ici pas de dessins, mais de la pâte à modeler, une spécialité des studios Aardman Animation, à qui l’on doit également la création de l’irrésistible Shaun le mouton. L’homme et le chien y entretiennent comme toujours un rapport inversé, où l’animal semble le plus souvent contrôler la situation.

Wallace & Gromit – Un mauvais pantalon de Nick Park. Aardman Animation. Grande Bretagne (1993). A partir de 5 ans.

 

L’imagination au pouvoir

Toy Story 3 © DR

Toy Story 3 © DR

 

Un enfant qui joue aime se raconter des histoires… Et celles-ci n’ont aucune limite. Ce troisième volet de Toy Story, la série à succès des studios Pixar qui conte les aventures de Woody et Buzz et tous leurs amis (des jouets qui prennent vie quand les adultes ne regardent pas), débute par une de ces histoires de jeu. Et Andy, l’enfant qui la met en scène, a une imagination débordante… La scène qui ouvre le film se déroule dans le Far West. Nos héros poursuivent M. et Mme Patate qui ont commis un vol. Le train, rempli de poupées Trolls, se dirige à toute allure vers un viaduc piégé par les malfaiteurs, le drame semble inéluctable… Mais heureusement, Buzz est là pour sauver les voyageurs ! A noter que Toy Story 3 a rencontré un immense succès. C’est en effet la première fois qu’une suite remporte plus d’argent que le premier opus.

Toy Story 3 de Lee Unkrich. Pixar Animation Studios. Etats-Unis. (2010). A partir de 5 ans.

Des trains, des voleurs et l’or de la Grande Russie

Corto Maltese - La cour secrète des Arcanes © DR

Corto Maltese – La cour secrète des Arcanes © DR

 

Nous avons sélectionné cette scène parce qu’elle est le résultat d’une lente maturation. Le spectateur attend cette confrontation ferroviaire, il sait qu’elle est inéluctable et il n’est pas déçu… Sous la neige, la bataille est féroce, les voitures et les wagons éventrés, les soldats décimés et les masques définitivement tombés ! Pour un réalisateur de dessins animés, adapter l’oeuvre d’Hugo Pratt est un pari risqué. Pascal Morelli a brillamment relevé le challenge avec cette version pour le cinéma de l’album Corto Maltese en Sibérie. Comme souvent chez Pratt, la fiction s’appuie sur des événements bien réels et une recherche approfondie des éléments historiques et iconographiques. Ici, l’or de la Sainte Russie transporté par le train de Koltchak, les rêves fous de Semenov ou du Baron Ungern- Stenberg, les trains blindés et les sociétés secrètes chinoises, tout cela est bien réel, reste le charme et la poésie de Corto Maltese et la folie inquiétante de Raspoutine, qui demeurent une pure invention de l’auteur. Servie par les voix de Richard Berry (Corto Maltese) et de Patrick Bouchitey (Raspoutine), l’adaptation est une vraie réussite : dès que le générique s’achève, on a qu’une envie : replonger dans les albums de Pratt.

Corto Maltese – La cour secrète des Arcanes de Pascal Morelli. Ellipse Animation. France. (2002) A partir de 10 ans.

 

Nostalgie et introspection dans un train magique

Le Voyage de Chihiro © DR

Le Voyage de Chihiro © DR

 

Le Voyage de Chihiro est l’un des chefs d’oeuvre du maitre japonais de l’animation, Hayao Miyazaki. Ce conte moral s’achève par une scène d’une incroyable poésie et d’une portée symbolique qui se déroule dans le train qui dessert un monde magique.

A bord d’un vieux train qui circule au milieu de la mer, les fantômes de voyageurs qui rentrent à la campagne apparaissent désincarnés, tandis que Chihiro et ses compagnons sont colorés. Comme il est dit dans le dessin animé : « On n’oublie jamais les gens qu’on a rencontrés, on a seulement du mal à s’en souvenir. » Et ces silhouettes de voyageurs sont comme ces gens rencontrés, sans visages, sans substances. Alors que le train se dirige vers la réalité, Chihiro y vit ces derniers instants d’enfance. Et déjà la solitude absolue de l’âge adulte prend le pas sur l’ouverture au monde des rêves. La petite fille semble poser un regard triste et lucide sur la réalité qu’elle observe à travers la vitre de la voiture. A la vue de cette scène, on éprouve avec elle toute la nostalgie du temps perdu.

Le Voyage de Chihiro d’Hayao Miyazaki. Studio Ghibli. Japon (2001). A partir de 7 ans.

 

Faire de sa différence une chance

Dumbo © DR

Dumbo © DR

 

Quand la cigogne livre un bébé à Madame Jumbo, une femelle éléphant travaille dans un cirque itinérant qui se déplace dans un petit train haut en couleur. Le nouveau-né possède des oreilles démesurément grandes, ce qui lui vaut d’être surnommé Dumbo (un jeu de mot sur le mot Dumb, stupide en Anglais) par les autres membres de la troupe. Rejeté à cause de ses grandes oreilles, le petit éléphanteau mal aimé trouve un moyen de transformer son handicap en atout grâce à l’aide d’une petite souris très maligne.

Sorti dans les salles obscures en 1941, Dumbo a été critiqué par la suite pour certaines de ses scènes taxées de racisme. Mais, à cette époque, l’image des afro-américains était régulièrement écornée dans les productions hollywoodiennes. Néanmoins, ce dessin animé demeure une formidable histoire d’acceptation de soi. Dans la scène sélectionnée, nous découvrons le train et ses occupants, protagonistes de ce classique des studios Walt Disney.

Dumbo de Ben Sharpsteen, Norman Ferguson et Wilfred Jackson. Walt Disney Pictures. Etats-Unis. (1941) A partir de 3 ans.

 

Les mystères de l’enfance

Miraï, ma petite soeur © DR

Miraï, ma petite soeur © DR

 

Pas facile l’arrivée d’une petite soeur quand on est habitué à être au centre de l’attention et de l’affection de ses parents… Pour le petit Kun, c’est un moment particulièrement difficile à vivre. Il se replie sur lui-même et fait constamment la tête à ses parents. Commence alors une quête magique, où il rencontre des membres de sa famille disparus ou encore sa petite soeur à l’âge adulte. Pendant son épopée, il passe par la gare, une scène centrale du film. Auteur des Enfants loups et du Garçon et la Bête, Mamoru Hosoda signe avec Miraï, ma petite soeur un magnifique film sur l’enfance et sur la famille.

Interrogé par Le Blog du cinéma à l’occasion de la sortie du film, le réalisateur explique pourquoi il a choisi un graphisme résolument différent pour cette scène : « Mon intérêt pour les trains vient de mon propre fils, car il est fasciné par les trains, et il m’a souvent demandé de lire des livres sur ce sujet. A travers cette expérience, j’ai compris que pour les enfants, au-delà des jouets, les trains sont un monde à part. J’ai donc créé le train imaginaire rapide qui passe en sous-sol de la gare. Je voulais que le style graphique et la forme soient différents des quatre autres parties, et pour les personnels de la gare, je voulais une forme qui convient à l’idée de la recherche de l’identité. »

Miraï, ma petite soeur de Mamoru Hosoda. Toho. Japon (2018). A partir de 6 ans.

 

L’accomplissement au bout de la ligne

Zootopie © DR

Zootopie © DR

 

Sortie major de sa promotion de l’école de police, Judy Hopps, une lapine courageuse et pleine de motivation, entend bien remplir pleinement son rôle dans les forces de l’ordre de Zootopie, une ville uniquement habitée par des animaux. Rongeur ou pachyderme, herbivore ou carnivore, à plumes ou à poils : toutes les bêtes de la nature y ont leur place. Alors qu’elle doit embaucher pour son nouveau poste, Judy prend le train pour rejoindre la métropole, un train à grande vitesse des plus modernes, où elle traverse la grande variété des climats et des paysages de ce monde sans humains. Au bout de la ligne, c’est l’espoir d’une vie nouvelle, dans la grande ville et d’une carrière dans ses forces de police. Cette scène est également l’occasion pour le spectateur de découvrir l’univers développé tout au long du dessin animé. Mais son arrivée à destination ne marque que le début de l’aventure, elle doit encore tout prouver ! Surtout quand son chef entend la cantonner à un rôle insignifiant de contractuelle.

Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush. Walt Disney Animation Studios. Etats-Unis. (2016). A partir de 7 ans.

 

Grand Central Zoo

Madagascar © DR

Madagascar © DR

 

Alex, le lion vedette du zoo du Bronx, accompagné de Melman, la girafe hypocondriaque, Gloria, charmante hippopotame et quatre pingouins surentrainés, Commandant, Kowalski, Rico et Soldat, partent à la recherche de leur copain Marty, le zèbre épris de liberté qui s’est mis en tête de retrouver la « vie sauvage ». Celui-ci a emprunté le métro pour rejoindre la gare de Grand Central, où il espère prendre un train en direction du Connecticut, où, selon Melman, se situe la « vie sauvage ». Quand ses amis le retrouvent avec fracas dans le grand hall de la gare, ils ne sont pas seuls. Si la plupart des voyageurs s’enfuient sans demander leur reste à la vue du lion, une vieille dame entend donner une leçon à ce « méchant chat » et lui administre une sévère correction. Puis, toutes les unités de police, les pompiers et les services de la ville les cernent et tire sur Alex avec un anesthésique puissant. Quand il se réveille, il s’apprête à être transporter à bord d’un cargo à destination du Kenya et de la « vie sauvage » tant enviée par Marty et tant redoutée par ses compagnons de voyage…

Madagascar d’Eric Darnell et Tom McGrath. DreamWorks Animation, Universal Pictures, Pacific Data Images, Paramount Pictures. Etats-Unis. (2005). A partir de 7 ans.

 

Steam Punk uchronique à Paris

Avril et le monde truqué © DR

Avril et le monde truqué © DR

 

Dans cette scène d’Avril et le monde truqué, on mesure toute l’inventivité de Jacques Tardi qui a conçu l’univers graphique de cette histoire uchronique et dystopique réalisée par Franck Ekinci et Christian Desmares. En 1870, à la veille de la guerre, Napoléon III meurt dans un accident. Son fils prend sa succession et devient Napoléon IV. Il signe immédiatement un traité avec la Prusse. Puis, dans les années qui suivent, les plus grands noms de la science disparaissent sans laissé de trace, condamnant l’humanité à demeurer à l’âge de la vapeur. En 1931, c’est toujours le charbon qui règne en maitre. Prosper et Paul, les fils et petit-fils de Gustave Franklin, travaillent clandestinement à un sérum activement recherché par l’Etat, avec l’aide d’Annette, la femme de Paul. Leur laboratoire est repéré par l’inspecteur Pizoni et ses hommes. Mais la famille parvient à s’échapper. Annette cache le sérum dans une boule à neige. La famille tente de s’échapper par le vapeur pour Berlin. Une étonnant téléphérique, dont la gare s’étend entre les deux tours Eiffel qui dominent Paris. Le vapeur, foudroyé, explose avec tous les passagers à l’intérieur et les parents d’Avril. Mais la petite fille a la vie sauve…

Avril et le monde truqué de Franck Ekinci et Christian Desmares. Studiocanal, Je suis bien content, Arte France Cinéma, RTBF, Kaïbou production inc. France, Belgique et Canada. (2015) A partir de 7 ans.

 

Du ciel aux rails

Le Château dans le ciel © DR

Le Château dans le ciel © DR

 

Dans un monde librement inspiré de l’Europe de la révolution industrielle, Hayao Miyazaki nous conte l’histoire de Sheeta, une fillette littéralement tombée du ciel, pourchassée par les pirates de l’air de la bande de Dora, comme par les hommes du gouvernement. Elle est recueillie par le jeune Pazu, un orphelin apprenti dans une mine, passionné d’aviation. Tous ces inquiétants personnages désirent mettre la main sur la pierre qu’elle porte en médaillon. Pazu, lui, n’a qu’une ambition : réhabiliter le nom de son père. Celui-ci avait découvert l’existence de Laputa, le « château dans le ciel », mais, personne ne l’a cru. Alors que la famille déjantée qui constitue le clan de Dora parvient à les retrouver les deux enfants s’enfuient à bord d’un petit train de marchandises. Le mécanicien entreprend de les emmener en ville, à son rythme : « Hé ! C’est une vieille loco ! Pas une fusée ! ». Pourtant, la machine va devoir aller au bout de ses limites quand Dora, imposante et dangereuse matrone, et ses fils empruntent les voies avec leur voiture !

Le Château dans le ciel d’Hayao Miyazaki. Studio Ghibli. Japon (1986) A partir de 7 ans. 

Pour suivre toute l’actualité culturelle ferroviaire, suivez Samuel Delziani, chef de la rubrique Culture Rail de la Vie du Rail, sur Twitter.

Plus d’actualités et dossiers sur le rail dans La Vie du Rail version papier ou en ligne !



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 30 mai 2020 0 h 10 min

    Voici 5 autres films d’animation sur le thème des trains et des chemins de fer pleins d’action et/ou de joie d’aventure qui pourraient intéresser certains cinéphiles:

    1) The Polar Express / Le Pôle Express de Robert Zemeckis. Castle Rock Entertainment/Shangri-La Entertainment/ImageMovers/Playtone/Golden Mean Productions. États Unis (2004). À partir de 7 ans.
    2) Thomas & Friends: Hero Of The Rails de Greg Tiernan. HiT Entertainment, Nitrogen Studios. États Unis/Royaume-Uni (2009). À partir de 7 ans.
    3) The Little Engine That Could de Elliot M. Bour. Crest Animation Productions, Universal Animation Studios. États Unis (2011). À partir de 7 ans.
    4) Thomas & Friends: King Of The Railway de Rob Silvestri. HiT Entertainment, Arc Productions. Royaume-Uni (2013). À partir de 7 ans.
    5) Thomas & Friends: The Adventure Begins de Don Spencer. HiT Entertainment, Arc Productions. États Unis/Royaume-Uni (2015). À partir de 7 ans.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS