fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

X
  • © Stéphane Bianchin

    La locomotive à vapeur surnommée « La Suzanne », immatriculée n° 26, a roulé sur le réseau à voie métrique du Chemin de fer meusien de 1891 à 1936.

  • © DR

    Début février, le CFHVS a reçu la visite d’un confrère, Olivier Janneau, président du Train à vapeur du Beauvaisis (au centre sur la photo, en parka bleue).

  • © Lauren Martig

    Chaque année, les bénévoles du CFHVS jouent les figurants en costumes d’époque pour participer au spectacle « La Renaissance », organisé par la ville de Bar-le-Duc.

Suzanne, l’héroïne de 14-18, bientôt sur les rails du Meusien

9 mars 2021
- -

La Suzanne, dernière locomotive survivante du réseau meusien de la guerre de 14-18, devrait tracter un train touristique sur plusieurs kilomètres dans la forêt de Massonges, à partir de juin prochain à Bar-le-Duc. En attendant, les touristes peuvent d’ores et déjà circuler à bord d’un vélorail sur la ligne.

Elle piaffe, elle a hâte de reprendre du service, elle est prête à lâcher son panache de fumée au-dessus de la campagne meusienne… « Elle », c’est la Suzanne, une locomotive à vapeur de 1891 (Corpet 031T), la dernière survivante du Réseau meusien de la Première Guerre mondiale, qui, à lui seul, a transporté pendant le conflit un volume équivalent au quart de celui qui a transité par la route. Il a servi au ravitaillement des troupes en vivres et en munitions et au rapatriement des soldats blessés. La Suzanne, une bête d’acier de 14 tonnes classée monument historique avec son wagon-tombereau en 1992, a été rénovée à Bar-le-Duc en Moselle, au prix de 50 000 heures de travail et seize ans de persévérance de la part de l’association du Chemin de fer historique de la Voie sacrée (CFHVS). « Nous n’attendons plus que l’autorisation de la part de la préfecture pour pouvoir faire circuler notre train touristique à partir de juin 2021 sur une partie du trajet d’autrefois, en direction de Verdun, depuis le quartier de la Fédération à Bar-le-Duc jusqu’au lieu-dit Saint-Christophe, à l’orée de la forêt domaniale de Massonges, sur la commune de Vavincourt. 

RETROUVEZ L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE DANS

La Vie du Rail hebdo n°3822

Vous êtes abonné à RAIL PASSRail Pass est la formule d’abonnement
100% numérique du Groupe La Vie du Rail.

- Accès à tous les numéros en cours et aux archives
des magazines du groupe La Vie du Rail
(Rail Passion, La Vie du Rail hebdo et mag et Historail)

- Accès à toutes les vidéos en cours
et aux archives de Rail Passion.

Soit près de 1 000 numéros et 150 vidéos !
En savoir plus
ou vous avez acheté ce numéro ?
Connectez-vous pour pouvoir lire ce numéro en ligne.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

  • Photorail

    Recevez une fois par mois nos actualités (nouvelles photographies ou affiches touristiques rajoutées sur le site) et nos offres ponctuelles (promotions…)

EN SAVOIR PLUS