© DR

Gare de Mirecourt.

Vittel : La ligne 14 rouvrirait d’ici 3 à 10 ans

24 novembre 2017
- -

L’annonce a été franche et directe : la ligne 14 ne pourra être remise en état de marche pour accueillir de nouveau les trains au plus tôt dans 2 ou 3 ans, mais avant 10 ans. Les usagers ont accusé le coup sans broncher mais avec amertume.

Le combat pour le maintien d’une ligne ferroviaire reliant Nancy à Merrey, en passant par Mirecourt, Vittel et Contrexéville a le mérite d’exister encore malgré les aléas défavorables qui ont déferlé sur cette voie ferroviaire. Fermée pour cause de sécurité depuis un an, la ligne est remplacée par des bus qui assurent le transport des voyageurs dans des délais incompatibles avec l’ère moderne.

76 millions d’investissement sur 10 ans

Parfaitement conscients de l’ineptie, les usagers, sympathisants et élus se sont réunis devant la gare de Vittel sous l’impulsion de l’association développement ligne ferroviaire Nancy – Merrey et son président Pascal Lopez. « Cet abandon des lignes ferroviaires est la cause d’un endettement de 50 milliards de la SNCF dû à l’investissement des lignes LGV. Une politique instaurée par l’État qui doit maintenant assumer cette dette », assène Pascal Lopez. Plus tempéré, le député Jean-Jacques Gaultier s’appuyait sur des chiffres. « La réfection de la ligne 14 s’élève à 76 millions pour un projet sur 10 ans et 98 millions d’euros sur 30 ans. » L’ampleur de la dépense laissait rêveur pour une ligne arrêtée depuis un an.
David Valence, 3e vice-président de la Région en charge du transport, jouait la carte de la franchise. « Beaucoup m’ont conseillé de choisir une autre fonction que les mobilités et infrastructures de transport. Il faut savoir que l’entretien et la maintenance des voies réclament un budget de 3 milliards et l’État n’y consacre que 2 milliards depuis plus de 10 ans, au détriment de la qualité des infrastructures. Sachez cependant que je vais mettre le pied dans la porte », affirme David Valence. « Toutefois, on peut envisager une réouverture avant 10 ans, au mieux d’ici 2 à 3 ans. »
Un silence régnait alors dans la salle pleine à craquer durant quelques secondes. Pour la première fois, un élu s’avançait sur les délais de financement et réhabilitation de la ligne 14. La carte de la franchise avait jeté un froid dans l’assistance. « Des études sont en cours sur le coût de la réhabilitation de la ligne et nous aurons les conclusions d’ici la fin de l’année. Les dépenses pourraient être revues à la baisse. » Le député Gaultier tentait d’atténuer la déception d’une grande partie du public.
Chacun se donnait rendez-vous pour la prochaine manifestation en souhaitant des nouvelles plus rassurantes. « La ligne 14 est primordiale pour le développement économique du secteur », a indiqué en préambule Franck Perry, maire de Vittel et hôte de la manifestation.
E. Nurdin (source : Vosges Matin)



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS