• © CP Alstom

    Optimet OrbanMap donne la situation sur le réseau en temps réel.

  • © CP Alstom

    Optimet real-time train occupancy indique en couleurs le taux de remplissage d’une rame de métro.

Vers un métro plus intelligent

17 mai 2017
- -

Vu par les voyageurs, l’autonomie des véhicules de surface et l’automatisation des métros ne sont que des moyens. Bien plus important dans la vie quotidienne est d’organiser son trajet, par exemple en sachant par avance tout ce qui se passe dans la ville, et pas seulement en matière de transports. C’est pourquoi Alstom a développé deux systèmes d’information avec la RATP, dans le cadre de Metrolab, qui recueillent également sur les réseaux sociaux des informations concernant la ville, préalablement analysées et sélectionnées par un modérateur.

Le premier, Optimet Orban- Map, est un plan dynamique en temps réel proposé aux voyageurs dans les stations de métro qui permet de voir le réseau du métro, son activité, la position des trains, les temps de trajet, les interruptions de service et le niveau de confort à bord des trains.

Et sur ce dernier point, la solution Optimet real-time trainoccupancy est censée faciliter la circulation des voyageurs sur les quais en indiquant le taux d’occupation par voiture. Ce taux est calculé en combinant les comptages effectués par les capteurs de portes palières et la charge de chaque voiture, le tout rapporté à la capacité du matériel roulant. Le résultat est affiché au moyen d’une bande de couleur LED (rouge, orange ou vert) placée au-dessus des portes palières tout le long du quai, ainsi que grâce à des écrans disposés dans les couloirs de la gare ou les ascenseurs. Non seulement connaître les voitures les moins chargées permettra aux voyageurs qui le souhaitent de voyager dans les voitures les moins bondées, mais cette information pourrait aussi permettre aux exploitants de raccourcir dans une fourchette de 10 à 15 % les temps d’arrêt en station.



Sur le même sujet

Une Commentaire

  1. Güntürk Üstün 18 mai 2017 10 h 26 min

    Deux géants français, “Alstom Transport”, le constructeur et “le groupe RATP”, l’exploitant, se sont associés en printemps 2011 pour créer une société anonyme nommé METROLAB avec l’objectif de concevoir ensemble OPTIMET (composé de deux différents systèmes d’information) le métro automatisé de demain. C’était un événement inédit dans l’univers du transport urbain. Six ans plus tard, aujourd’hui, la société (METROLAB) et son projet (OPTIMET) continuent à fonctionner harmonieusement vers la fin heureuse qui devrait voir le jour à partir de 2019. C’est sans aucun doute un métro plus intelligent du futur que mérite l’Île-de-France, les Franciliennes et les Franciliens.

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS