(c) Patrick Laval

Horizontale, vue extérieure. Revêtue de la livrée Ile-de-France Mobilités, la nouvelle version du Regio 2N a été présentée dans le bâtiment réaménagé à cet e􀀀 et avec des passerelles d’accès à la toiture. Cet ajout a nécessité de renforcer la structure du hall.

Le Regio 2N francilien présenté dans sa nouvelle livrée

5 décembre 2017
- -
Par : Patrick Laval

Nouveau train et nouvelle livrée pour l’autorité organisatrice des transports d’Île-de-France. Le 8 décembre prochain, la version francilienne du Regio 2N de Bombardier entrera en service sur la ligne R au sud de Melun, arborant la nouvelle livrée Île-de-France Mobilités.

Accueillie le 19 octobre au technicentre SNCF de Villeneuve (Val-de-Marne) par sa directrice Aude Fraysse, c’est en présence de Pierre Messulam, directeur général adjoint SNCF Transilien et de Laurent Bouyer, président de Bombardier Transport France, que Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et d’Île-de- France Mobilités (anciennement Stif), a présenté la version destinée au réseau Transilien de l’automotrice Regio 2N, ainsi que la nouvelle livrée qui sera appliquée aux véhicules assurant les transports publics de la région.

Produit par Bombardier à Crespin (Nord), le Regio 2N doit commencer à circuler en Île-de-France le 8 décembre prochain, après avoir été mis en service comme TER dans sept autres régions (Auvergne-Rhône- Alpes, Bretagne, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Nouvelle- Aquitaine, Occitanie et Provence- Alpes-Côte d’Azur), alors qu’il est attendu par deux régions de plus dans deux nouvelles versions aptes à 200 km/h (Intervilles en Normandie et V200 dans les Pays de la Loire).

Particulièrement adaptée à la desserte de zones denses, la version francilienne du Regio 2N pourra accueillir, en unités triples de 330 m de long, 1 746 voyageurs assis sur un total de 3 120. Pour réaliser cette nouvelle version, présentée pour la première fois à Valérie Pécresse le 22 février dernier à Crespin, Bombardier est parti de son Regio 2N « périurbain grande capacité » à 2+3 sièges de front sans tablette en composition « longue » (huit caisses, 110 m). Une configuration déjà bien connue en Île-de-France par les voyageurs empruntant les TER de la région Centre entre la gare Montparnasse et Versailles ou Rambouillet. Comme les autres Regio 2N, la version Île-de-France se présente sous la forme d’une rame articulée où alternent des caisses longues à deux niveaux et des caisses courtes à un niveau dotées de deux portes d’accès doubles, ces caisses étant reliées par de larges intercirculations. Mais la version francilienne présente des spécificités : destinées aux lignes à quais de 550 mm actuellement desservies par des rames tractées VB2N ou des automotrices Z2N (voire Z 5300), elles doivent y garantir un accès de plain-pied, par un comble-lacune. Les questions de flux de voyageurs ont fait l’objet d’études poussées, de la distance entre les portes d’accès et les escaliers (nettement plus importante que dans les matériels deux niveaux actuels) aux emplacements des barres sur les plateformes, avec comme objectif d’optimiser les temps d’arrêt en gare.



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS