Christophe RECOURA/LVDR

Île-de-France. Le vert jade RATP va disparaître des futurs métros

15 mars 2017
- -
Par : François Dumont

Vert jade et blanc, la livrée adoptée par la RATP du temps de Christian Blanc ne devrait plus figurer sur les prochains métros. Les MP14, les nouvelles rames commandées à Alstom, devraient être la première génération entièrement aux couleurs du Stif. Quelles couleurs ? Tout n’est pas fixé. La livrée en noir et blanc dans laquelle avait été présenté en mai 2016 le nouveau métro relève du choix du constructeur et ne préfigure pas les futures couleurs. Même s’il n’est pas tombé très loin. Depuis 2007, l’apparition puis le renforcement de la livrée vif argent, sur divers bus, tram, métros ou RER, ont peu à peu réduit le jade RATP ou le carmillon SNCF à la portion congrue. On travaille aujourd’hui sur le blanc, le gris et l’anthracite.

Manque à cette gamme tricolore une couleur vive. Le Stif va-t-il recourir à l’orange ou au bleu– tous deux plutôt pâlots – qu’il appose avec son logo sur les divers matériels et sur ses documents de communication ? Peu probable (et peu souhaitable). Au violet vigoureux du passe Navigo ? A une autre teinte ? La réponse ne devrait pas tarder à être connue. Les premiers MP14 vont entrer en service en 2021. Pas encore d’urgence, mais il va bien falloir un de ces jours commander les peintures… Le combat pour l’affirmation visuelle du Stif, mené depuis des années par son directeur de la communication, Christophe Menant, se conclut par une victoire. Le nouvel exécutif régional est plus en phase avec ce choix que l’équipe de Jean-Paul Huchon.

L’option, qui banalisera les opérateurs au profit de l’autorité organisatrice, va de pair avec la mise en place progressive de la concurrence. Déjà, avec la nouvelle année, les Franciliens ont été invités à donner leur avis sur la livrée des futurs trams T9 et T10 (www.design-futur-tram.fr). Trois options ont été présentées, la différence entre elles ne sautant pas aux yeux, à l’exception d’une ligne lumineuse soulignant plus ou moins la continuité de la rame ou distinguant au contraire la face avant. Toujours est-il que la variation sur les couleurs (gris, anthracite et blanc, le bleu plus ou moins visible en toiture tenant plus du reflet du ciel que de la couleur du matériel) manifeste la force du Stif. D’autant plus indispensable que ces futurs tramways seront confiés à leur exploitant à l’issue d’un appel d’offres. Le Grand Paris des bus donne lieu aussi à une réflexion sur l’identité visuelle. Le Stif, tous opérateurs confondus, a un turn-over annuel d’environ 1 000 bus. De quoi s’affirmer le moment venu.



Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Sac à patate 16 mars 2017 7 h 36 min

    Bonjour,
    Ne vous loupez pas cette fois-ci. Car vous avez dépensé des millions pour une nouvelle tenue des agents qui ne ressemble à rien. Demander l’avis des agents vous sera sans doute bénéfique !

  2. Gunturk Ustun 16 mars 2017 13 h 40 min

    C’est un peu triste cette nouvelle. Pour moi, le vert sur les rames du métro de la RATP était la couleur de la Seine et le blanc était la luminosité de Paris.

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS