• © Trafikverket

    La station City fait partie des nouvelles stations souterraines construites pour la Citybanan.

  • © Strukton

    Le nouveau tunnel va permettre de désengorger de 60 % le tronçon le plus chargé du réseau suédois.

  • © Patrick Laval - Photorail

    Chantier emblématique du projet : la traversée (300 m) sous le lac dans le centre de Stockholm. Afin que les travaux durent le moins longtemps possible, le chantier a été attaqué par six tunnels d’accès en même temps.

Suède. Enfin un tunnel pour le RER de Stockholm

8 août 2017
- -
Par : Patrick Laval

Il aura fallu attendre 49 ans pour que le Pendeltåg, le RER desservant la région de Stockholm, traverse le centre de la capitale suédoise sur ses propres voies. À partir du 10 juillet, c’est dans un tunnel qui leur est réservé que ses rames traverseront le centre-ville du nord au sud, via deux nouvelles gares dans le centre. Ce qui libérera plus de 330 sillons par jour sur la double voie la plus fréquentée de Suède.

Presque quarante ans après la première jonction du RER parisien et deux ans avant l’ouverture de bout en bout de Crossrail, à Londres, Stockholm met en service son tunnel dédié au Pendeltåg, le train reliant la capitale suédoise à ses environs. Grâce au projet Citybananla ligne de la City », nom donné au centre de Stockholm) ce RER de la capitale suédoise dispose désormais d’une double voie dédiée à travers tout le centre-ville, alors que depuis son lancement en 1968, ses rames devaient partager avec tous les autres trains la double voie dite « taille de guêpe » à travers la capitale. Un surnom dû au goulot d’étranglement que forme la double voie à travers Stockholm sur la carte du réseau ferré suédois, seule liaison sur près de 150 km entre les rives nord et le sud du lac Mälar, qui se jette dans la mer Baltique au coeur de la capitale.

Le péage urbain a fait exploser le trafic des transports publics

Ouverte en 1871 (pour 10 trains par jour seulement !) et modifiée dans les années 1950, lors de la création du métro, la traversée ferroviaire « classique » de Stockholm pénètre dans le sud du centre-ville (Söder) par le double viaduc d’Årsta, gagne la gare du Sud (Södra Station) en tranchée couverte, poursuit en tunnel jusqu’au lac Mälar, traverse ce dernier par une série de ponts de part et d’autre de la vieille ville et de l’île de Riddarholmen, avant de former un large faisceau dans la gare centrale, au nord de laquelle les voies sont en nombre suffisant. Jusqu’en juillet 2017, cette double voie était le tronçon le plus chargé du réseau suédois avec quelque 550 trains par jour, dont 60 % de Pendeltåg. Une situation intenable face au développement continu de l’agglomération (qui gagne plus de 20 000 habitants par an) et à la mise en place d’un péage urbain qui a fait exploser la fréquentation des transports en commun. Mais le 10 juillet 2017, les encombrements de la « taille de guêpe » appartiendront au passé. Essentiellement souterraine et longue de 6 km, la ligne nouvelle Citybanan permettra à 330 trains par jour de traverser le centre-ville du nord au sud en cinq minutes, soulageant d’autant la traversée ferroviaire « classique » de Stockholm. Un projet livré à l’heure (il aurait même pu être en avance) et dans le budget imparti de 16,8 milliards de couronnes, soit 1,7 milliard d’euros. Le financement a été assuré par l’État suédois, la ville de Stockholm, le conseil départemental de Stockholm ainsi que les régions de la vallée du lac Mälar et d’Ostrogothie (Östergötland). Alors que les travaux ont été menés sous la responsabilité de Trafikverket, l’administration suédoise des infrastructures de transport, qui a succédé en 2010 au gestionnaire d’infrastructures ferroviaires Banverket.

Le plus important chantier de Suède a aussi été jugé comme le pire de 2013

« Le chantier le plus important de Suède » de ces dernières années a aussi été désigné comme « le pire chantier de 2013 » par le journal professionnel Byggnadsarbetaren. Il est vrai que les accidents ont été très nombreux pour un chantier en Suède : 280 au total, dont six mortels. Le fait que deux de ces morts n’étaient pas suédois a été souligné côté syndical, ce chantier étant du reste assez international, les deux tiers des principaux contractants étant autrichiens (Strabag), allemands (Bilfinger, Züblin) ou danois (Pihl & Søn) à côté de grands noms suédois du BTP (PEAB et NCC). De plus, les études et les réalisations ont mobilisé d’autres entreprises comme Sweco VBB AB et WSP (tunnels) ou ÅF Infrastruktur, BV Projektering fi ck et ELU Konsult AB (tracé des voies ferrées).



Sur le même sujet

Commenter l'article

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS