(c) Rudy Burbant

La contribution des Pays de la Loire va passer à 600 millions d’euros pour les quatre prochaines années (2017 - 2020).

Pays de la Loire.Ouverture à la concurrence ferroviaire?

7 juillet 2017
- -
Par : M.-H. P

Un protocole d’accord a été trouvé et signé le 23 juin entre les Pays de la Loire et la SNCF à propos de la prochaine convention TER de la région. Dans le cadre de la future convention, et avec la mise en service du cadencement à partir du 2 juillet, il est prévu en 2017 une augmentation de l’offre de trains de 8,5 % comparé à 2016. Les possibilités de correspondances vont être accrues et iI sera possible aux abonnés TER d’avoir accès aux TGV sur les portions de lignes les plus fréquentées. Dans le cadre de la modernisation du service, 50 % des ventes devront être réalisées grâce au digital. L’engagement de la SNCF sur les objectifs de qualité de service est renforcé et devient pluriannuel. En cas de manquement, les pénalités seront plus importantes, précise la région. « Les incidents liés à SNCF Réseau et non plus seulement à SNCF Mobilités seront désormais intégrés au dispositif de mesure de qualité, ce qui constitue une première en France », indique-t-elle également.

De son côté, le conseil régional va augmenter sa contribution financière qui va passer à 600 millions d’euros sur quatre ans, entre 2017 et 2020. Rappelons que les Pays de la Loire ont dépensé l’année dernière 140 millions d’euros pour les trains régionaux.

Enfin, pour préparer l’ouverture à la concurrence des TER prévue par l’Union européenne au plus tard en 2023, la région souhaite l’expérimenter sur une partie de son réseau de transport ferroviaire de voyageurs, pouvant jusqu’à 13 % du total, dès que la loi le permettra en France.



Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Güntürk Üstün 7 juillet 2017 19 h 36 min

    On dirait que la SNCF a accordé les klaxons de sa flotte d’autorails et la région des Pays de la Loire a mis en accord l’un de ses plus efficaces sifflets de départ de son système des transports au sujet de TER. Le 23 juin dernier, à Nantes, M. Bruno Retailleau, président de la Région, et M. Guillaume Pepy, président de la SNCF, ont signé un protocole d’accord sur les objectifs de la nouvelle convention d’exploitation des TER en Pays de la Loire, pour les 6 ans à venir. Avec cet accord, les Pays de la Loire souhaitent offrir un service équilibré sur l’ensemble du territoire ligérien, grâce à la mise en place ***d’une offre TER renforcée (une plus grande régularité, davantage de correspondances et une augmentation de l’offre de 8,5% en 2017 par rapport à 2016), *** d’un service TER adapté aux besoins de déplacements de tous les usagers, ***d’un service TER modernisé (un objectif de 50 % de digitalisation des ventes). La Région a notamment obtenu que les abonnés TER puissent avoir accès à des TGV, sur les lignes les plus fréquentées. Cette future convention TER devrait permettre d’offrir un meilleur service aux usagers et prévoit l’ouverture à la concurrence avant 2023. Selons les sources proches aux deux camps, les négociations qui ont duré plus d’un an, elles ont été difficiles, mais finalement elles touchent à l’objectif. Tout est bien qui finit bien!

    Répondre
  2. RUETSCH 13 juillet 2017 12 h 26 min

    seuls les naifs croient que la concurrence va faire baisser les prix !
    la concurrence , c’est le privé et le privé ,c’est : le bénef pour les actionnaires et le deficit pour le public !
    le manque de réactivité de la SNCF est en cause : quand on veut , on peut !
    les tarifs devenus scandaleux font fuir les clients ( les jeunes en particulier)
    partout ailleurs en Europe , l’ecologie vient au secours du train , pas en France (ex: autoroute ferroviaire alpine qui est sabotée par les sociétés d’autoroute mélangé au technocratisme des responsables politico-affairistes qui pensent que les roues ont un diametre trop faible pour les vitesses élevées alors que ça marche en Suisse et Allemagne , la mise sur route de trains complets (le train surnommé « baygon vert » est exemple criant)
    Comme l’Ardèche,premier departement sans trains, la France sera le premier pays sans trains !
    la SNCF ne se resume pas à l’ogre CGT !

    Répondre
  3. Güntürk Üstün 17 juillet 2017 7 h 42 min

    La vague inattendue et incessante des autocars à la fois régionaux et interurbains, peut-elle vraiement menacer l’avenir des TER en France? La question essentielle est posée dans un moment assez délicat; c.-à-d, pendant une période où avant l’arrivée de la concurrence sur les lignes ferroviaires régionales, prévue par l’Europe pour 2023, certaines régions de l’Hexagone (parmi elles figure Pays de la Loire) souhaitent déjà tester cette ouverture, pour avoir tous les atous en main dès qu’elles passeront des appels d’offres. Mais ce sujet sensible apporte deux points principaux et indéniables avec elle qui pourraient mettre sous pression la SNCF et les cheminots: que faire du personnel SNCF concerné en cas de changement d’opérateur ferroviaire, et sur quel périmètre faire porter cette tentative [l’exploitation des trains uniquement ou également des infrastructures]? Comme l’ouverture à la concurrence ferroviaire ne se décrète pas, elle doit vraiment être organisée pour permettre d’en tirer un bénéfice sur la qualité de service pour les citoyens et/ou sur les frais. La France n’est pas le seul pays européen à aborder cet ultime tournant, qui peut redessiner le corps du transport ferroviaire de l’Hexagone. Une fois décidé, un regard attentif et objectif au-delà des frontières peut fournir un éclairage profitable aux esprits de toutes les parties intéressés!

    Répondre

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOS NEWSLETTERS

  • La lettre du cheminot

    Chaque semaine, recevez les infos les plus populaires dans le monde des cheminots actifs

  • La lettre du groupe

    La Vie du Rail vous informe de ses nouveautés, la sortie de ses magazines, livres, événements ...

  • La News Rail Passion

    Recevez toutes les actus du magazine, les dossiers spéciaux, les vidéos, le magazine dès sa parution

  • La Boutique

    Nouveautés, offres exclusives, faites partie du club privilégiers des clients de la boutique de la Vie du Rail

EN SAVOIR PLUS